Nous devons nous y habituer: aux plus importantes croisées des chemins de notre vie, il n'y a pas de signalisation. (Hemingway)
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'Hermite : un homme perdu dans un monde qui ne le comprend pas

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Heyahe Heyaha
Mage de l'Esprit
avatar

Masculin
Nombre de messages : 991
Age : 34
Localisation : Contre un arbre ... une flèche d'Eros dans le coeur
Pratiques Occultes : Tarot,Astrologie,révélateur d'ombres,connexion avec les esprits, daimons, déverrouilleur des coeurs
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: L'Hermite : un homme perdu dans un monde qui ne le comprend pas   15th Septembre 2008, 18:31


_________________
Un parmi les autres, porté par l'âme du monde, je vis dans la grâce d'être vivant jusque dans la mort pour renaître et vivre à travers elle pleinement mon destin en osant sentir la puissance de ma lumière, en osant regarder la noirceur de mon ombre et dans cette unité communier avec la gloire de l'âme qui m'a choisi en l'honorant, la bénissant d'être qui elle est

"Les dieux se rient de nos théories" C.Singer

Faire que le rêve devienne la vie et l'idéal s'incarne, se matérialise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyrock.com/
Ka
Cultivé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 48
Age : 31
Localisation : Rhône-Alpes
Pratiques Occultes : Aucune.
Date d'inscription : 14/05/2008

MessageSujet: Re: L'Hermite : un homme perdu dans un monde qui ne le comprend pas   16th Septembre 2008, 12:44

Tu as eu tords Alex.

En premier lieu bienvenue à toi Hermite, en espérant que tu trouves ce que tu cherche, si tu cherches quelque chose bien sur.
En deuxième lieu, il est certain qu'il y aune multitude de choses intéressantes dans ces trois pages et surtout l'échange amusant et prenant entre Hermite et toi mon cher Alex, mais cela me fait à demi sourire. Je n'ai pas tout lu, je n'ai rien lu à vrai dire. J'ai survolé simplement, au final ce n'est qu'un des nombreux cas de discussions sur un forum basé sur l'essence spirituelle. Les Humains ont le sens dramaturge, à croire que certains trouve l'oxygène de leur vie dans le sens de l'instable. Fatigué c'est sur...Joue à saute mouton avec le Diable et lui te montrera quel est le meilleur moyen de sauter.
En troisième lieu, je me demande à quoi nous pourrions nous accrocher le plus...Aussi lointain que proche et aussi amusant que triste. La Création est surêment l'idée d'un poete.

Allez, amuses toi bien Hermite et vinidis olici ;p Alex, je serais toujours fan. Smile

Ka. Passage fermé ;p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centium.free.fr/journal.html
Heyahe Heyaha
Mage de l'Esprit
avatar

Masculin
Nombre de messages : 991
Age : 34
Localisation : Contre un arbre ... une flèche d'Eros dans le coeur
Pratiques Occultes : Tarot,Astrologie,révélateur d'ombres,connexion avec les esprits, daimons, déverrouilleur des coeurs
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: L'Hermite : un homme perdu dans un monde qui ne le comprend pas   16th Septembre 2008, 13:44

C'est super enrichissant ces échanges ... c'est amusant : tu as écrit "tords" du verbe "tordre" ou lieu de "tort" ... sans tordre point de danse entre l'ordre et le désordre et de connexion avec les lois ontologiques de ce qui est ...

_________________
Un parmi les autres, porté par l'âme du monde, je vis dans la grâce d'être vivant jusque dans la mort pour renaître et vivre à travers elle pleinement mon destin en osant sentir la puissance de ma lumière, en osant regarder la noirceur de mon ombre et dans cette unité communier avec la gloire de l'âme qui m'a choisi en l'honorant, la bénissant d'être qui elle est

"Les dieux se rient de nos théories" C.Singer

Faire que le rêve devienne la vie et l'idéal s'incarne, se matérialise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyrock.com/
Heyahe Heyaha
Mage de l'Esprit
avatar

Masculin
Nombre de messages : 991
Age : 34
Localisation : Contre un arbre ... une flèche d'Eros dans le coeur
Pratiques Occultes : Tarot,Astrologie,révélateur d'ombres,connexion avec les esprits, daimons, déverrouilleur des coeurs
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: L'Hermite : un homme perdu dans un monde qui ne le comprend pas   19th Septembre 2008, 13:12

Salut Hermite,






« Personne n’a une vie
facile.



Le seul fait d’être vivant
nous porte immédiatement au plus difficile.






Les liens que nous nouons dès
la naissance,



dès la première brûlure de
l’âme au feu du souffle,



ces liens sont immédiatement
difficiles, inextricables, déchirants.






La vie n’est pas raisonnable.


On ne peut, sauf à se mentir,
la déposer devant soi sur plusieurs années



comme une chose calme, un
dessin d’architecte.



La vie n’est rien de
prévisible ni d’arrangeant.



Elle fond sur nous comme le
fera plus tard la mort,



elle est affaire de désir et
le désir nous voue au déchirant et au contradictoire.






Ton génie est de t’accommoder
une fois pour toutes de tes contradictions,



de ne rien gaspiller de tes
forces à réduire ce qui ne peut l’être,



ton génie est d’avancer dans
la déchirure, avec la déchirure, par la déchirure,



ton génie, c’est de traiter
avec l’Amour sans intermédiaire,



d’égal à égal, et tant pis
pour le reste.






D’ailleurs : quel
reste ? «






(Christian BOBIN)

Bien à toi,

ALex

_________________
Un parmi les autres, porté par l'âme du monde, je vis dans la grâce d'être vivant jusque dans la mort pour renaître et vivre à travers elle pleinement mon destin en osant sentir la puissance de ma lumière, en osant regarder la noirceur de mon ombre et dans cette unité communier avec la gloire de l'âme qui m'a choisi en l'honorant, la bénissant d'être qui elle est

"Les dieux se rient de nos théories" C.Singer

Faire que le rêve devienne la vie et l'idéal s'incarne, se matérialise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyrock.com/
Hermite
Curieux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 34
Age : 30
Localisation : Marche dans un monde qu'il préfère ne pas voir
Pratiques Occultes : Blanc, énergétique et Divination
Date d'inscription : 15/08/2008

MessageSujet: Re: L'Hermite : un homme perdu dans un monde qui ne le comprend pas   24th Septembre 2008, 16:16

Salut Ka, merci de me donner ta bienvenu.
Je suis d'accord avec toi, ce que l'on dit sur ses 3 dernières pages ne servent a rien car même si Alex dit que cela vaut de l'or, ni l'un, ni l'autre ne nous écoutons. Pour ma part, c'est simplement parce que je n'attend strictement rien de cette conversation et aussi parce que je n'aime pas que l'on essaye de m'analyser en cherchant a décoder toutes mes phrases.

Mais bon, autant continuer cette conversation, comme au moins l'un des deux protagoniste en ressort quelquechose.

Si je suis libre d'accepter tes remerciement, alors je les refuse, je ne suis pas là pour être remercié. J'ai d'autre raison d'être que tu ne seras pas. Par contre, je te dirais qu'il ne sert a rien de remercier quelqu'un qui n'accepte pas tes remerciement, ainsi je te serais grès de les arrêter.

En restant dans l'ombre, je contribue a faire en sorte de ne pas exister, ou devrais-je plutôt dire que je contribue à ne pas trop exister. Je suis malheureusement dans l'obligation d'exister, ce que je préfèrerais éviter car cela me permettrais de comprendre bon nombre de chose qui ne peuvent l'être si on existe.

J'ai une question à te poser, tu as écris : "Parce que j'ai à apprendre de toi d'une certaine façon.", pourquoi d'une certaine façon ? Qu'attends-tu de moi ?
Car il ne faut pas se le cacher, mais tout le monde attends quelquechose d'une autre personne, c'est humain.

Qu'est-ce que le bonheur pour moi ?? ....... J'ai réfléchi à cette question pendant très longtemps et j'en ai déduis une seul et unique chose, c'est que le bonheur ne m'est pas nécessaire. Cela signifie-t-il que je suis malheureux, non je ne crois pas. Tout ce que je veux dire, c'est qu'opposer aux autres personnes, être heureux n'est pas important pour moi.

Il est possible d'exister avec la souffrance, comme il est possible de vivre avec un bâton dans le cul, mais bon, c'est deux paroles ont pour similitude d'être absurde. La souffrance est là quoi qu'il en soit, donc vivre pour ou avec, qu'est-ce que ça change ?

Le caducée d'Hermès, tu veux parler du dieu des voyageurs, des commerçant et aussi des voleur, tricheur et autre brigand. Celui qui parle si bien qu'on lui excuse toutes ses fautes. Je ne sais pas si tu le sais mais le caducée lui a été offert par Apollon après que Hermes lui ai volé sont troupeau de mouton.
Mais pour ta gouverne, l'âme et l'esprit peuvent être dissocié l'un de l'autre, mais cela dépend encore et toujours de ta définition de l'âme.

Je t'ai dit que l'homme était asocial et fait pour vivre seul, cela ne veut pas dire qu'il est indépendant. Il ne l'est pas, car même si il est fait pour vivre seul, il ne peut pas vivre seul. Il est donc toujours dépendant d'autre personne.

Au faite, je n'ai pas lu ton article car je n'ai pas que cela a faire de lire un livre entier sur un forum.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hermite
Curieux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 34
Age : 30
Localisation : Marche dans un monde qu'il préfère ne pas voir
Pratiques Occultes : Blanc, énergétique et Divination
Date d'inscription : 15/08/2008

MessageSujet: Re: L'Hermite : un homme perdu dans un monde qui ne le comprend pas   24th Septembre 2008, 16:18

Je te répondrais a ton dernier message par :

Que cherches-tu à me montrer par ses paroles ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyahe Heyaha
Mage de l'Esprit
avatar

Masculin
Nombre de messages : 991
Age : 34
Localisation : Contre un arbre ... une flèche d'Eros dans le coeur
Pratiques Occultes : Tarot,Astrologie,révélateur d'ombres,connexion avec les esprits, daimons, déverrouilleur des coeurs
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: L'Hermite : un homme perdu dans un monde qui ne le comprend pas   24th Septembre 2008, 16:34

Salut,





Mon intention avec ces paroles est de montrer qu'il est impossible de fuir l'Eros et l'âme. C'est le noeud de la vie.





Concernant la question dieux merci elle ne sert pas qu'à l'analyse.
Hier j'ai vu ma petite cousine de 6 ans. Elle n'analyse pas et se pose
beaucoup de questions ... Celui qui pose des questions, se pose des
questions est en recherche, en quête, en chemin. Celui qui ne s'en pose
pas à des soucis avec la curiosité, l'enfant intérieur ? De même, je
suis méfiant vis-à-vis de ceux qui mettent un point au bout de leurs
phrases quand ils essaient de montrer aux autres quoi
dire/ressentir/penser/agir ... pire : quand il s'agit de leur coeur,
leur âme, leur identité. Dans des sectes, ils ne posent pas questions :
ils affirment...et surtout ne vient pas en pose !!!!
Hermès pose des questions, relie, fait des ponts. Il est tolérant. Prométhée en tant que Titan ne l'est point du tout : il fige, il fixe. Cronos, roi des Titant l'est encore moins.





Moi seul sait si je t'écoute et je t'écoute à ma façon. Je ne te donne
pas le pouvoir de parler pour moi, de dire ce que je fais ou pas ainsi que mon intention. Tu ne me "dévoreras" pas cette liberté. Y a
pas une façon d'écouter .... la tienne n'est pas peut-être la mienne.
Ne pas écouter comme toi, ce n'est pas écouter tout court ?
Tu dis que tu n'es pas écouté. Comment concrètement t'écouter selon tes critères d'écoute ?






La façon dont j'apprends de toi m'invite à être curieux, à me poser, poser des questions.




Heureusement qu'Hermès vole, ment... à la différence d'Apollon qui le
fait aussi, il en est conscient ... (c'est en spoiler pour gagner de la
place). Il vole pour le donner aux dieux. Il ne vole pas pour lui-même. C'est un vol et un sacrifice sacré. :


Spoiler:
 



Concernant l'asocialité, nous sommes capables de l'Eden comme du camp
de concentration. Nous sommes sociaux et asociaux à la fois.



Bien à toi,



Alex






Salut Ka, merci de me donner ta bienvenu.
Je suis d'accord avec
toi, ce que l'on dit sur ses 3 dernières pages ne servent a rien car
même si Alex dit que cela vaut de l'or, ni l'un, ni l'autre ne nous
écoutons. Pour ma part, c'est simplement parce que je n'attend
strictement rien de cette conversation et aussi parce que je n'aime pas
que l'on essaye de m'analyser en cherchant a décoder toutes mes
phrases.

Mais bon, autant continuer cette conversation, comme au moins l'un des deux protagoniste en ressort quelquechose.

Si
je suis libre d'accepter tes remerciement, alors je les refuse, je ne
suis pas là pour être remercié. J'ai d'autre raison d'être que tu ne
seras pas. Par contre, je te dirais qu'il ne sert a rien de remercier
quelqu'un qui n'accepte pas tes remerciement, ainsi je te serais grès
de les arrêter.

En restant dans l'ombre, je contribue a faire
en sorte de ne pas exister, ou devrais-je plutôt dire que je contribue
à ne pas trop exister. Je suis malheureusement dans l'obligation
d'exister, ce que je préfèrerais éviter car cela me permettrais de
comprendre bon nombre de chose qui ne peuvent l'être si on existe.

J'ai
une question à te poser, tu as écris : "Parce que j'ai à apprendre de
toi d'une certaine façon.", pourquoi d'une certaine façon ?
Qu'attends-tu de moi ?
Car il ne faut pas se le cacher, mais tout le monde attends quelquechose d'une autre personne, c'est humain.

Qu'est-ce
que le bonheur pour moi ?? ....... J'ai réfléchi à cette question
pendant très longtemps et j'en ai déduis une seul et unique chose,
c'est que le bonheur ne m'est pas nécessaire. Cela signifie-t-il que je
suis malheureux, non je ne crois pas. Tout ce que je veux dire, c'est
qu'opposer aux autres personnes, être heureux n'est pas important pour
moi.

Il est possible d'exister avec la souffrance, comme il
est possible de vivre avec un bâton dans le cul, mais bon, c'est deux
paroles ont pour similitude d'être absurde. La souffrance est là quoi
qu'il en soit, donc vivre pour ou avec, qu'est-ce que ça change ?

Le
caducée d'Hermès, tu veux parler du dieu des voyageurs, des commerçant
et aussi des voleur, tricheur et autre brigand. Celui qui parle si bien
qu'on lui excuse toutes ses fautes. Je ne sais pas si tu le sais mais
le caducée lui a été offert par Apollon après que Hermes lui ai volé
sont troupeau de mouton.
Mais pour ta gouverne, l'âme et l'esprit
peuvent être dissocié l'un de l'autre, mais cela dépend encore et
toujours de ta définition de l'âme.

Je t'ai dit que l'homme
était asocial et fait pour vivre seul, cela ne veut pas dire qu'il est
indépendant. Il ne l'est pas, car même si il est fait pour vivre seul,
il ne peut pas vivre seul. Il est donc toujours dépendant d'autre
personne.

Au faite, je n'ai pas lu ton article car je n'ai pas que cela a faire de lire un livre entier sur un forum.....

_________________
Un parmi les autres, porté par l'âme du monde, je vis dans la grâce d'être vivant jusque dans la mort pour renaître et vivre à travers elle pleinement mon destin en osant sentir la puissance de ma lumière, en osant regarder la noirceur de mon ombre et dans cette unité communier avec la gloire de l'âme qui m'a choisi en l'honorant, la bénissant d'être qui elle est

"Les dieux se rient de nos théories" C.Singer

Faire que le rêve devienne la vie et l'idéal s'incarne, se matérialise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyrock.com/
Heyahe Heyaha
Mage de l'Esprit
avatar

Masculin
Nombre de messages : 991
Age : 34
Localisation : Contre un arbre ... une flèche d'Eros dans le coeur
Pratiques Occultes : Tarot,Astrologie,révélateur d'ombres,connexion avec les esprits, daimons, déverrouilleur des coeurs
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: L'Hermite : un homme perdu dans un monde qui ne le comprend pas   28th Septembre 2008, 19:07

Salut,

Ceci pourrait t'intéresser. Ca parle de la dialectique Jupiter/Cronos et du complexe de Cronos. J'en suis l'auteur.

Nous avons un rapport avec le jeune et le vieux. Nous pouvons nous identifier à l'un ou l'autre et l'autre sera dans l'inconscient. Si je m'identifie au jeune uniquement, je vis un complexe Puer négatif. Négatif = changement de sa lumière en ombre car le moi refuse son opposé. Ici il s'agit du complexe du "vieux" au négatif. Attention, je peux être jeune en âge et être Senex. Le Senex est en rapport avec le présent/le passé. Le Puer avec le devenir. Donc je peux avoir 22 ans et être polarisé Senex si je m'identifie à ce qu'il représente.

Complexe de Chronos : dévorer tout le potentiel, toute la libido de ses enfants, des "jeunes" avec refus de "se laisser tuer", dissoudre en bref d'apprendre de ses enfants. Il voit les "jeunes" comme "pas de ce monde" lui qui est "matériel avant tout". Hillman explique que la folie et l'immaturité sont projetées sur l'autre.Le vieux sans folie, tout sérieux est dénué de sagesse et ne représente que du savoir-sérieux, déprimant telle une provision dans une cave académique ou utilisé à des fins de pouvoir. La faiblesse se transforme en plaintes (hypocondrie, victime), l'isolement créateur ne renvoie pas plus qu'à une solitude paranoïde (il se sent seul et c'est la faute aux autres s'il est seul). Privée de l'enthousiasme et de l'Eros du fils, l'autorité se dépeint de son idéalisme. Elle n'aspire à rien qu'à sa propre perpétuation menant seulement à la tyrannie et au cynisme-car le sens ne peut pas seulement reposer sur l'ordre et la structure. L'Être est statique, c'est un plérôme incapable de devenir. Le temps appelé "expérience" par euphémisme devient une vertu morale et même un témoin de vérité (la "sagesse des vieux" : je suis vieux donc moi je sais"). L'ancien est toujours préféré au nouveau. Ce qui le fait sortir de là le Senex - ? qu'il tombe amoureux ! Le féminin est en effet emprisonné, absent. Il sort là de son narcissisme

Bien à toi,

Alex

_________________
Un parmi les autres, porté par l'âme du monde, je vis dans la grâce d'être vivant jusque dans la mort pour renaître et vivre à travers elle pleinement mon destin en osant sentir la puissance de ma lumière, en osant regarder la noirceur de mon ombre et dans cette unité communier avec la gloire de l'âme qui m'a choisi en l'honorant, la bénissant d'être qui elle est

"Les dieux se rient de nos théories" C.Singer

Faire que le rêve devienne la vie et l'idéal s'incarne, se matérialise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyrock.com/
Hermite
Curieux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 34
Age : 30
Localisation : Marche dans un monde qu'il préfère ne pas voir
Pratiques Occultes : Blanc, énergétique et Divination
Date d'inscription : 15/08/2008

MessageSujet: Re: L'Hermite : un homme perdu dans un monde qui ne le comprend pas   5th Octobre 2008, 22:57

Salut

Chacun sa façon de voir les choses, je pense pouvoir vivre sans ce que tu appels l'Eros (Dieu de l'amour véritable dans la mythologie grecque). Mais dans les paroles que tu m'as dites, tu ne m'explique strictement rien, tu ne fais que dire des choses comme si c'était vrai alors que chacun voit ce qu'il veut voir. J'ai des amis qui se débrouille bien mieux pour prouver quelque chose en 10 mots que toi dans ces 3 pages.

Tu compares les Dieu et les Titans, comme si ils étaient tous pareils. Tu considère que les titans ne se poses pas de question, et pourtant Prométhé ne s'est-il pas posé de question quand il a donné le feu à l'homme, il s'avait ce qui l'attendrait et pourtant il l'a fait. Hermes est un voleur, tricheur mais aussi commerçant et messager. Il a des bons comme des mauvais coté, comme tout le monde. Cronos, s'avait ce qui l'attendait également en mangeant ses enfants et il ne l'aurait pas fait si il ne s'était pas posé de question.

Je ne te dévorerais pas la liberté de parler pour toi, car quelqu'un l'a déjà dévoré bien avant moi. Lorsque tu écoute, lis et que tu répètes ce qui t'as été dit, ta liberté de parler est dévoré par cette personne vu que tu ne réfléchit pas par toi même mais par le bié de cette personne/ ce livre.

Tu ne pose pas les "bonnes questions" sur l'écoute. La question ne devrait pas être : "Comment concrètement t'écouter selon tes critères d'écoute ?" mais devrais plutôt ressembler à : "Pourquoi devrais-je t'écouter toi plutôt qu'un autre ?", si tu m'avais posé cette question, je t'aurais dit que tu m'as enfin compris. Mais tu ne l'as pas posé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyahe Heyaha
Mage de l'Esprit
avatar

Masculin
Nombre de messages : 991
Age : 34
Localisation : Contre un arbre ... une flèche d'Eros dans le coeur
Pratiques Occultes : Tarot,Astrologie,révélateur d'ombres,connexion avec les esprits, daimons, déverrouilleur des coeurs
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: L'Hermite : un homme perdu dans un monde qui ne le comprend pas   5th Octobre 2008, 23:54

Salut,

Citation :
Chacun sa façon de voir les choses

En effet.

Citation :
je pense pouvoir vivre sans ce que tu appels l'Eros (Dieu de l'amour véritable dans la mythologie grecque). Mais dans les paroles que tu m'as dites, tu ne m'explique strictement rien, tu ne fais que dire des choses comme si c'était vrai alors que chacun voit ce qu'il veut voir. J'ai des amis qui se débrouille bien mieux pour prouver quelque chose en 10 mots que toi dans ces 3 pages.

Prouver ? Je ne suis pas ici pour ça. J'échange.

Citation :
Tu compares les Dieu et les Titans, comme si ils étaient tous pareils.

J'affirme qu'ils sont différents.

Citation :
Tu considère que les titans ne se poses pas de question, et pourtant Prométhé ne s'est-il pas posé de question quand il a donné le feu à l'homme, il s'avait ce qui l'attendrait et pourtant il l'a fait.


Il agit en réaction non en conscience et cela n'est pas un mal.
Citation :

Hermes est un voleur, tricheur mais aussi commerçant et messager.

Ce n'est pas n'importe quel vol et tricherie. Lui il est conscient qu'il le fait.

Citation :
Il a des bons comme des mauvais coté, comme tout le monde.

ok

Citation :
Cronos, s'avait ce qui l'attendait également en mangeant ses enfants

C'est en voulant éviter (par le contrôle) ce qu'il savait qu'il se fait avoir. Ce n'est pas Cronos qui sait ce qu'il va se passer : c'est la prophétie qui sait ce qui va passer car il est prévisible.

Citation :
et il ne l'aurait pas fait si il ne s'était pas posé de question.

comment tu le sais ?

Citation :
Je ne te dévorerais pas la liberté de parler pour toi, car quelqu'un l'a déjà dévoré bien avant moi.

Echo ? pas uniquement tout se rejoue tout le temps ...

Citation :

Lorsque tu écoute, lis et que tu répètes ce qui t'as été dit, ta liberté de parler est dévoré par cette personne vu que tu ne réfléchit pas par toi même mais par le bié de cette personne/ ce livre.

Tu es libre parce que tu penses comme un être unique. Penser c'est être libre ? Ca me fait penser à Descartes. Je ne suis pas ce que je fais comme je ne suis pas ce que je pense. Je pense comme un autre tout en étant moi-même.

Citation :
Tu ne pose pas les "bonnes questions" sur l'écoute. La question ne devrait pas être : "Comment concrètement t'écouter selon tes critères d'écoute ?" mais devrais plutôt ressembler à : "Pourquoi devrais-je t'écouter toi plutôt qu'un autre ?", si tu m'avais posé cette question, je t'aurais dit que tu m'as enfin compris. Mais tu ne l'as pas posé.

Tu voudrais que je sache à l'avance comment combler ton écoute ? Si oui, c'est que tu veux que je sois dans ta tête, en toi ? Si oui, je ne le suis pas. Rien n'est évident. Si tu ne me dis pas comment t'écouter concrètement avant que je t'écoute, je ne peux le savoir et te le donner. Il y autant de façon d'écouter que d'être humains. L'écoute est commune. Là est l'altérité/similarité. Ce non-dit t'appartient. C'est ta responsabilité si tu n'es pas écouté ici comme tu le désires. Je te donne une façon d'écouter qui exprime mon altérité. Elle est un cadeau. Je peux t'écouter comme toi tu le veux que si tu me l'expliques ta façon. C'est cela l'altérité : je ne sais pas pour l'autre, pour toi. Tu donnes souvent la responsabilité de ton non-acte (je dis pas comment je veux être écouté) et de leurs conséquences (je ne suis pas écouté) aux autres dans ta vie ? Si oui, est-ce que cela fonctionne ?
Je ne suis pas ici pour te prouver que j'écoute bien ou mal.

Belle soirée,

Alex

_________________
Un parmi les autres, porté par l'âme du monde, je vis dans la grâce d'être vivant jusque dans la mort pour renaître et vivre à travers elle pleinement mon destin en osant sentir la puissance de ma lumière, en osant regarder la noirceur de mon ombre et dans cette unité communier avec la gloire de l'âme qui m'a choisi en l'honorant, la bénissant d'être qui elle est

"Les dieux se rient de nos théories" C.Singer

Faire que le rêve devienne la vie et l'idéal s'incarne, se matérialise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyrock.com/
Hermite
Curieux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 34
Age : 30
Localisation : Marche dans un monde qu'il préfère ne pas voir
Pratiques Occultes : Blanc, énergétique et Divination
Date d'inscription : 15/08/2008

MessageSujet: Re: L'Hermite : un homme perdu dans un monde qui ne le comprend pas   30th Octobre 2008, 14:46

Cela faisait quelque temps que je n'étais pas venu. Mais je viens te répondre mon bon Alex.

Bon si je récapitule, tu n'es là que pour échanger, alors explique moi pourquoi j'ai l'impression que tu n'écoutes pas tout ce que racontes les gens autours de toi qui te cri dans les oreilles ce qui est, et que tu préfère t'écouter toi même. Ceci est une chose que je ne comprend pas, tout le monde dis écouter, mais ne devrions pas dire que tout le monde s'écoute soit même. En effet, tu as bien dis que les défaut que l'on voit chez les autres, ce sont nos propres défauts (même si je ne suis aucunement d'accord avec toi). Ainsi, on n'écouterait les autres et les jugerais uniquement parce que l'on a peur de se juger soit même.

Tu veux combler mon écoute ..... HA HA HA HA HA HA ... Pour cela, il faudrait que je veuille être écouté. Cela prouve que tu n'écoute pas, car après tout, qu'est-ce que l'écoute ? C'est le fait de prendre deux minute pour que quelqu'un te raconte sa vie, ce quel a fait hier ou encore ce qu'elle va faire a manger ce soir. Tu n'es pas obligé de comprendre ce qu'elle te raconte, ni même de décoder ce qu'elle te dit ou encore de donner ton avis. C'est ça écouter. Et je ne veux pas t'entendre dire que c'est ma façon d'écouter, car il n'y a pas 20 millions de façon de faire, c'est comme si tu disais qu'il y avait 20 millions de façon de manger ou de digérer.
Bon revenons au début, non je n'ai pas envie que l'on m'écoute pour deux raisons simple :
- Je veux que les gens réfléchissent par eux même sans avoir besoin de moi
- Je ne vois pas pourquoi quelqu'un m'écouterais moi plutôt qu'un autre.

Mais dis moi, pourquoi tu es ici ? Tu ne veux rien prouver, tu n'est pas la écouter, alors tu es là pour quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyahe Heyaha
Mage de l'Esprit
avatar

Masculin
Nombre de messages : 991
Age : 34
Localisation : Contre un arbre ... une flèche d'Eros dans le coeur
Pratiques Occultes : Tarot,Astrologie,révélateur d'ombres,connexion avec les esprits, daimons, déverrouilleur des coeurs
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: L'Hermite : un homme perdu dans un monde qui ne le comprend pas   30th Octobre 2008, 16:46

Salut,

J'ai décidé par mûre réflexion de ne pas poursuivre cet échange avec toi dans un souci de préserver mon énergie, mon temps.
Question de sens aussi. Avec tes propos sur l'écoute, tu me fais penser à Freud qui fait des hypothèses et manipule les faits, les dires, mots pour prouver que son hypothèse est thèse en se basant sur tout sauf sur l'empirisme et les faits. Cela conduit à un réquisitoire rationnaliste d'avocat qui peut tout prouver et son contraire: "Les gens n'écoutent pas". Ce qui le courcuite, ce sont les faits qui ne sont pas manipulables : Dans les faits, je t'ai fait un retour empathique ce qui est selon Rogers une attitude d'écoute donc j'ai écouté. Cela est factuel et vérifiable empiriquement. Ta thèse/hypothèse tombent à mon sens à l'eau "Quelqu'un au moins sur cette Terre t'aura écouté" ton choix aura été de ne pas répondre ... alors stp regarde ta responsabilté quant à accepter l'écoute ou non dans l'histoire et reprends là ... Moi j'ai été dans une attitude d'écoute et j'en suis fier. ah le solipsisme ... sortir un peu de soi-même donne de l'air et amplifie XD Donc je t'écoute CQFD. Le mental peut tout démontrer...
Si je veux de l'écoute et garder la faculté d'écouter, je la donne.
Si tu veux de l'écoute, l'invitation que je te fais est : "tu te bouges, tu vas la chercher, tu la demandes". Attendre comme un Hermite ne fera rien changer. Oui c'est être comme dans un Plérôme sans devenir. Et je maintiens le silence est écoute et le retour empathie est écoute ... qu'est-ce que tu veux : le retour empathique (fait par Echo) est accepté par les gens connectés à Psyché, l'âme ... Narcisse lui le refuse et se noie ... Répondre c'est sortir de l'image qu'il a de lui-même et du monde ,c'est s'ouvrir à un autre que lui ... Répondre c'est sortir du Plérôme et de lui-même. Je ne suis pas étonné que tu refuses le retour empathique et ne le voit pas comme une simple écoute. Comprends que écouter sans les mots est maternel. C'est fusionnel, potentiellement projectif.C'est de la sympathie. Cela est important et en même temps passer par la parole aussi car je ne suis pas l'autre et ma question que je le lui pose affirme que je ne sais pas pour l'autre. Là j'entre dans l'altérité, je reconnais la différence de l'autre en lui posant une question car en effet je ne suis pas sûr d'entendre le sens profond qu'il y a derrière les mots qui ne sont que véhicules. Ah si tu entends les mots uniquement c'est facile, il se suffit de répéter comme un perroquet. 93 % de la communication n'est pas verbale, alors je préfère reformuler le non-verbal, le ressenti par une question que de l'interpréter, ne rien dire et croire avoir compris et entendu ! Ce n'est pas magique l'écoute. Un regard est la mère comprend que bébé a faim. Pas de mots. Plus tard, ça sera des cris. Pas de langage. Le père alors arrive et dit à l'enfant qui pleure "si tu veux ton biberon, tu le demandes, tu parles si tu ne demandes pas tu ne l'as pas et tu es nul autre que victime de toi-même". C'est valable pour l'écoute.

Je suis ici comme je l'ai dit pour échanger. Ma question : pour quoi es-tu venu ici ? Dans les faits, tu ne parles quasi qu'à moi, je ne te vois pas intervenir sur des sujets comme la magie. Je crois que cela a un rapport avec moi et avec Mélé. En effet, tu t'inscrit ici alors que je t'ai avec elle à Modane. Dans quelle intention ? Me jauger ? Me juger ? ... ? Si oui à quoi ça te sert ?
Je suis ok de parler d'astrologie, de magie, etc et te répondrai si j'en ai l'occassion. Stop pour moi de parler de toi, de moi ainsi. Parler de l'écoute, de tout ce que tu veux qui ne se rapproche pas de loin à toi et moi ok. Parler de toi et de moi stop. Je l'ai fait ici dans ce message et cela sera la dernière fois. Question d'intégrité et d'auto discipline.

Citation :

- Je veux que les gens réfléchissent par eux même sans avoir besoin de moi

où dans les propos qui se trouvent dans ce fil m'as-tu invité à penser par moi-même ? J'ai des faits bien concrets et extérieurs à ce forum qui n'exprime pas du tout cela.

Bien à toi,

Alex

Ps : tu dis ne pas prendre de nom de dieu. Qu'est-ce qu'un dieu ? C'est un archétype (dixit Jung). L'Hermite est un archétype (visible et représenté dans toutes civilisations lire "L'homme a la découverte de ses symboles" de Jung) et donc un dieu ! CQFD. Effet boomerang : tout ce que je juge chez un autre, je le fais d'une manière ou d'un autre (ce qui ne veut pas dire que ce que je vois chez l'autre est nécessairement faux ... à lui de discerner) et je le refuse à le reconnaître (en le critiquant) par une stratégie inconsciente ou non (pirouette mentale qui va démontrer A comme Z, le déni).

_________________
Un parmi les autres, porté par l'âme du monde, je vis dans la grâce d'être vivant jusque dans la mort pour renaître et vivre à travers elle pleinement mon destin en osant sentir la puissance de ma lumière, en osant regarder la noirceur de mon ombre et dans cette unité communier avec la gloire de l'âme qui m'a choisi en l'honorant, la bénissant d'être qui elle est

"Les dieux se rient de nos théories" C.Singer

Faire que le rêve devienne la vie et l'idéal s'incarne, se matérialise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyrock.com/
Hermite
Curieux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 34
Age : 30
Localisation : Marche dans un monde qu'il préfère ne pas voir
Pratiques Occultes : Blanc, énergétique et Divination
Date d'inscription : 15/08/2008

MessageSujet: Re: L'Hermite : un homme perdu dans un monde qui ne le comprend pas   31st Octobre 2008, 00:47

Il ne tiens qu'à toi de souhaiter arrêter ce que tu appels un échange. Pour ma part, je m'en moque, je n'ai pas besoin de toi pour vivre ou pour comprendre.

Mais j'ai une question, que ne comprends tu pas dans la phrase suivante : "Je n'ai pas besoin et je ne veux pas que l'on m'écoute" ?

Où je t'ai incité a penser par toi même, tu peux également dire, où je t'ai demandé de m'écouter ? Je ne ferais aucun choix pour toi et je ne t'obligerais jamais a rien. C'est tes choix, pas les miens. Dès le début, j'ai dit que ce qui sortait de ma bouche, c'était ma façon de penser et non ce qui est vrai.

Ce qui te dérange, est-ce que c'est que je ne suis pas d'accord avec ce que tu penses ou est-ce que c'est parce que je te le dis ?

Pourquoi je ne parles qu'à toi sur ce forum et que je ne parle pas de magie ou de rien d'autre. C'est simplement parce que je pensais que tu étais une personne que je qualifierais d'intéressante. Par contre, si tu relis le fils, tu remarquera que tu avais étais prévenu par Drag au démarrage, l'Hermite ne se laisse pas faire et n'est pas une bête apprivoisé.

Pourquoi je me suis inscrit sur ce forum au moment où tu étais a Modane, c'est très simple, tout simplement parce que Mélénael m'a parlé de ce forum à ce moment là et que cela m'a intéressé.
Pourquoi je ne parle pas de magie, parce que je ne vois pas ce que j'en dirais dessus pour l'instant. J'en ai tellement parlé et j'en sais si peu que je préfère lire que de donner la solution au problème. Le plus important n'est pas toujours la solution mais le trajet que l'on fait pour la trouver. Si tu te demandes si je ne sais rien faire, viens donc me voir et je te prouverais le contraire, parle avec Drag ou l'ange et tu comprendra que je ne parle jamais sans savoir de quoi je parle. Si tu te demandes pourquoi je te parles a toi, c'est simplement parce que tu aimes parler et que moi j'aime répondre, parce que tu as commencé a me parler et que je t'ai répondu.

A bientôt, a la prochaine ou adieu.
Hermite

PS: L'Hermite ne doit pas être vu comme un archétype, comme le pense jung, mais comme une personne. Parfois la réponse la plus simple est la meilleur et est la bonne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyahe Heyaha
Mage de l'Esprit
avatar

Masculin
Nombre de messages : 991
Age : 34
Localisation : Contre un arbre ... une flèche d'Eros dans le coeur
Pratiques Occultes : Tarot,Astrologie,révélateur d'ombres,connexion avec les esprits, daimons, déverrouilleur des coeurs
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: L'Hermite : un homme perdu dans un monde qui ne le comprend pas   31st Octobre 2008, 00:57

Salut,

Ok.

L'Hermite ne doit pas être vu comme un archétype, comme le pense jung

>>> si il est présent partout dans toutes les civilisations. C'est collectif et dépasse le plan individuel. S'il y a identification à lui en étant coupé du pôle inverse (celui qui est parmi les autres), ça donne de manière compensatoire de l'inflation, de l'arrogance, de l'orgueil, une prétention au savoir de ce qui est bon pour le monde et le peuple. Aussi et dans ce cas, il se terre car il est incapacité (castré tel Cronos) et voit des incapables partout (projection de sa propre incapacité). Il tente de mettre dans la honte parce qu'il est dans la honte. Pour ne pas être vu, il s'éloigne. Il dévore ainsi l'avenir (No Future) et est castré par le passé. Il confond solitude et isolement, dépendance et interdépendance. Il est comme un trou noir initiateur de trou noir. De structure narcissique, peu psychique, peu capable d'empathie, s'il est intelligent cela tourne en perversion où il utilise son isolement comme une stratégie de séduction. Dans ce cas, il s'isole pour que les filles/les hommes courent après sans qu'il ne s'investisse, en étant bien distancié. Ils attirent des gens plutôt narcissiques qui veulent être rassurés "Ah si lui l'isolé, celui qui dit n'aimer personne, celui qui hait le monde, me parle voire a de l'affection pour moi c'est que j'en vaux la peine ... et même j'en vaux plus la peine que les autres car à moi ils me donnent tout cela donc j'en vaux + que le monde !!". Ainsi il juge le monde, montre qu'il a la vérité, le dénigre ... sauf ceux/celles qu'il veut voir être adulé par lui ... ils seront comme le monde mais ils seront quand même différents pour X et Y raisons . Ainsi il n'est pas si isolé que ça, passe pour un maître et l'autre en fasse est valorisé dans son narcissisme secondaire: il est choisi, considéré, a l'attention et l'affection de quelqu'un qui n'en donne pas à tout le monde et qui le proclame haut et fort en public si possible. C'est un Casanova à l'envers : il séduit par sa distance, son côté inatteignable et attire des gens qui veulent se prouver que rien ni personne ne leur résistent : la distance n''est plus, atteint il est. Etant entre narcissiques, l'abandon peut tomber n'importe quand comme une guillotine. Elle tombe s'il ne résiste pas à celui qui celui/celle court après. Donc c'est important qu'il résiste qu'il garde d'un côté inatteignable pour ne que l'autre se dise "Ca y est j'ai eu complètement celui qui hait le monde !". En effet, s'il est atteint complètement, l'autre aura atteint son objectif et là c'est lui qui sera abandonné et d'un autre, c'est important qu'il ne résiste pas de trop : il va montrer un peu d'affection (pas tout bien sûr), se rapprocher un peu pour que l'autre espère avoir plus et last but not least ne se sente pas abandonné (si c'est le cas, c'est lui qui active le couperet de la guillotine et coupe la relation), qu'il se sente privilégié et pas comme les autres.


Celui qui ne pense pas comme lui, ne se range pas dans ses rangs, ne l'adule pas, ne se soumet pas sera vu comme une personne du peuple : faible, profondément incompétente et incapable et dont il faut nécessairement se méfier. Ainsi tout ce qui n'est pas lui ou comme lui est dévoré, rejeté, recraché. Il croit qu'accepter l'altérité, c'est perdre son pouvoir et se fragiliser.
Quand il est connecté au pôle inverse, il donne du cadre, il structure, il est de bon conseil, bienveillant et se retire non pour fuir, éviter la honte mais pour se connecter à la spirtualité, à l'âme et s'introspecter. C'est de ce retirement qu'il donne conseil. La montagne est en lui. Il en est conscient et il peut s'y retirer quand il veut.

Citation :
,
mais comme une personne. Parfois la réponse la plus simple est la
meilleur et est la bonne.

Sans le parfois, ça serait un sophisme.

Bonne soirée,

Alex

_________________
Un parmi les autres, porté par l'âme du monde, je vis dans la grâce d'être vivant jusque dans la mort pour renaître et vivre à travers elle pleinement mon destin en osant sentir la puissance de ma lumière, en osant regarder la noirceur de mon ombre et dans cette unité communier avec la gloire de l'âme qui m'a choisi en l'honorant, la bénissant d'être qui elle est

"Les dieux se rient de nos théories" C.Singer

Faire que le rêve devienne la vie et l'idéal s'incarne, se matérialise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyrock.com/
Hermite
Curieux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 34
Age : 30
Localisation : Marche dans un monde qu'il préfère ne pas voir
Pratiques Occultes : Blanc, énergétique et Divination
Date d'inscription : 15/08/2008

MessageSujet: Re: L'Hermite : un homme perdu dans un monde qui ne le comprend pas   1st Novembre 2008, 01:16

Explique moi ce sophisme dont tu parles et explique moi aussi ce qui fait de ton long poste précédent une argumentation qui se tien et non un sophisme.
Car après tout, tu donne tout cela comme si c'était vrai sans rien argumenter, tu ne fait rien pour prouver tes dire, tu les dis et tu attends que l'on soit d'accord avec ce que tu dis.

Comme je te l'ai dit, tu peux penser ce que tu veux de moi, je ne suis pas aimé par tout le monde et je ne suis pas détesté par tout le monde. Par contre, je déconseils les gens de m'aimer car je trouve que me détester, c'est plus drôle et surtout ça sert a quelquechose.

Depuis quand le fait de vouloir aider les gens sans être aider soit même et vu comme du narcissisme ou pire encore. Tu ne me connais pas et pourtant, tu parles comme si tu me connaissais très bien ou que tu m'avais analysé et pourtant tu ne sais strictement rien de qui je suis sauf ce que j'en dit. Tout le monde peut dire ce qu'il veut sur un forum alors ne fait pas comme si tu me connaissais mon cher Alex. Je suis bien plus compliqué que toutes les choses que tu peux lire ou imaginer. Je ne me résume pas a un pseudonyme ou a des idées, je suis humain et donc trop compliqué pour que tu me résume en quelques lignes.
Après je ne t'empèche pas de me juger ainsi, chacun a sa façon de voir le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyahe Heyaha
Mage de l'Esprit
avatar

Masculin
Nombre de messages : 991
Age : 34
Localisation : Contre un arbre ... une flèche d'Eros dans le coeur
Pratiques Occultes : Tarot,Astrologie,révélateur d'ombres,connexion avec les esprits, daimons, déverrouilleur des coeurs
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: L'Hermite : un homme perdu dans un monde qui ne le comprend pas   3rd Novembre 2008, 14:23

Citation :
Explique moi ce sophisme

Sans le parfois, j'entends que ce qui est le plus simple est ce qui est bon et meilleur. Donc ce qui est le plus complexe est mauvais et nul. Donc la physique quantique en tant que science complexe est mauvaise et nulle. Là est le sophisme.

dont tu parles et explique moi aussi ce qui fait de ton long poste précédent une argumentation qui se tien et non un sophisme.

>>> L'argumentation est simple et empirique. Si tu veux comprendre le narcissisme, regarde le mythe de Narcisse et comment le narcissisme secondaire s'exprime en acte, pensées, ressentis dans ce que le comportement humain renvoit comme image.
Si tu veux appréhender mentalement un dieu, regarde le dieu dans les mythes et ceux qui agissent comme lui. Je connais des gens (dont toi) qui se proclame "Hermite" et qui ont un rapport aux femmes. J'observe une constante dont je t'ai expliqué le tenant ci-dessus : 1° Se positionne contre la société et la rejette 2° Des femmes en désir d'être aimées, d'être adulées dans leur narcissisme secondaire sont séduites par cette distance : si elles savent s'approcher c'est qu'elles en valent la peine et ne sont pas comme la société : elles ne sont pas détestables. Elles sont aimables. Nous sommes bien dans une dialectique proche/loin - amour+haine/indifférence. 3° L'Hermite, adulé à son tour par ses femmes, doit avoir une double attitude : être proche et loin en même temps. Loin pour garder la distance et le côté inatteignable (ce qui est séducteur) et proche pour ne pas abandonner/se faire abandonner. 4° Se pose alors 2 questions : est-il Hermite profondément et inconsciemment ? Est que l' Hermite est un masque pour aduler, se faire aduler (dans ce cas c'est fait en conscience en vue de s'attirer) ? Serait-ce la stratégie qu'il a trouvé pour être aimé : se montrer détestable, inciter à ce que les gens le détestent pour recevoir exactement l'inverse : compassion, amour (comportement sado-maso : je jouis dans la haine et de la haine) ?

C'est une interprétation avec une hermeunétique phénomènologique (et non analytique comme tu le dis) à partir de faits observables empiriquement. L'Hermite a un but spirituel. Cela je le vois aussi partout et je le loue. Il contribue à prendre compte la spiritualité et a une certaine vision.

Citation :
Car après tout, tu donne tout cela comme si c'était vrai sans rien argumenter, tu ne fait rien pour prouver tes dire, tu les dis et tu attends que l'on soit d'accord avec ce que tu dis.

Je te donne mon interprétation et ma base est le mythe et l'observation empirique. Le littéral et le symbolique. Je n'attends que les gens soient d'accord avec moi.

Citation :
Comme je te l'ai dit, tu peux penser ce que tu veux de moi, je ne suis pas aimé par tout le monde et je ne suis pas détesté par tout le monde. Par contre, je déconseils les gens de m'aimer car je trouve que me détester, c'est plus drôle et surtout ça sert a quelquechose.

C'est jouissif d'être haï, détesté ?

Citation :
Depuis quand le fait de vouloir aider les gens sans être aider soit même et vu comme du narcissisme ou pire encore. Tu ne me connais pas et pourtant, tu parles comme si tu me connaissais très bien

Je parle de l'attitude narcissique de l'archétype Senex, du dieu Cronos. Je ne parle pas du toi. Je vais dire comme dans les films : "Toute allusion à un personnage réel est fortuite" Si tu prends cela contre toi, cela te regarde.

Citation :
ou que tu m'avais analysé et pourtant tu ne sais strictement rien de qui je suis sauf ce que j'en dit.

Une étude de phénomènes archétypiques ne passent pas par le moi. Ce n'est pas analytique dans le sens "j'analyse le passé de la personne pour comprendre son présent". L'analyse est utile et en même temps elle s'allie à une étude phénomènologique de l'archétypique qui meut l'individu inconsciemment. Cela demande d'aller à l'image.
Citation :
Tout le monde peut dire ce qu'il veut sur un forum alors ne fait pas comme si tu me connaissais mon cher Alex. Je suis bien plus compliqué que toutes les choses que tu peux lire ou imaginer.

En effet !

Citation :
Je ne me résume pas a un pseudonyme ou a des idées, je suis humain et donc trop compliqué pour que tu me résume en quelques lignes.

Il y a ce que tu dis et ce tu exprimes et montres. En parlant et en agissant, tu te montres et tu montres ta complexité ce qui dépasse le pseudo.

Citation :
Après je ne t'empèche pas de me juger ainsi, chacun a sa façon de voir le monde.

ok

Bien à toi,

Alex

_________________
Un parmi les autres, porté par l'âme du monde, je vis dans la grâce d'être vivant jusque dans la mort pour renaître et vivre à travers elle pleinement mon destin en osant sentir la puissance de ma lumière, en osant regarder la noirceur de mon ombre et dans cette unité communier avec la gloire de l'âme qui m'a choisi en l'honorant, la bénissant d'être qui elle est

"Les dieux se rient de nos théories" C.Singer

Faire que le rêve devienne la vie et l'idéal s'incarne, se matérialise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyrock.com/
Hermite
Curieux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 34
Age : 30
Localisation : Marche dans un monde qu'il préfère ne pas voir
Pratiques Occultes : Blanc, énergétique et Divination
Date d'inscription : 15/08/2008

MessageSujet: Re: L'Hermite : un homme perdu dans un monde qui ne le comprend pas   24th Novembre 2008, 13:29

Salut mon cher Alex

Je m'excuse pour le temps que j'ai mis à répondre, mais ma vie, mes cours et tout le reste prennent beaucoup de temps et il ne m'en reste plus assez pour trainer sur les forums.

Je vais te dire que pour moi, la physique quantique ressemble un peu plus a n'importe quoi qu'à une chose concrète, car comme me disais un prof qui faisait dans la physique quantique : "La physique quantique, c'est simple, tu fait des théories sans prendre en comptes toutes les lois fondamental de la physique".

Il est vrai que je me dis Hermite, mais comparé a ses gens que tu connais, je ne me place pas contre la société et je ne la rejette pas, je ne peux pas la rejeter. Je pense que cette société, qu'on le veuille ou non, on en fait partie. Cela veut-il dire que l'on ne peut pas devenir Hermite, non je ne pense pas. Pour devenir Hermite, il suffit de faire en sorte d'arrêter d'exister pour les personnes qui font partie de cette société.
Mais bon, là n'est pas la question, je vais t'expliquer que je pars du concept, que dans cette société je m'intéresse qu'aux personnes ayant besoins d'aide ou aux personnes que je nomme intéressante, les autres, je m'en fout comme de ma première paire de chaussette. Je sais que ce que je dis peux être mal pris par beaucoup de monde mais c'est comme ça. C'est par rapport à ça que je suis un Hermite.

Tu te bases sur des mythes mais ne t'es tu jamais dit que ces mythes pouvaient se tromper, t'amener dans un gouffre sans même que tu ne t'en aperçoive ?

Lorsque tu me demandes si c'est jouissif d'être haï et détester, je te répondrais sans aucune hésitation que oui. Cela me montre que la personne qui me hait à compris qu'il ne fallait pas me faire confiance, que je ne suis pas une personne gentille et surtout qu'elle n'a plus besoin de moi. Voilà pourquoi j'aime être détesté mais ça, c'est une chose que tu ne comprendras surement pas (comme bon nombre de personne). Je ne suis pas une personne que l'on peut aimer.

Sur ceux, je te souhaite une bonne journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyahe Heyaha
Mage de l'Esprit
avatar

Masculin
Nombre de messages : 991
Age : 34
Localisation : Contre un arbre ... une flèche d'Eros dans le coeur
Pratiques Occultes : Tarot,Astrologie,révélateur d'ombres,connexion avec les esprits, daimons, déverrouilleur des coeurs
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: L'Hermite : un homme perdu dans un monde qui ne le comprend pas   24th Novembre 2008, 19:06

Salut,

Citation :
Je m'excuse pour le temps que j'ai mis à répondre, mais ma vie, mes cours et tout le reste prennent beaucoup de temps et il ne m'en reste plus assez pour trainer sur les forums.

ok pas de soucis.

Citation :
Je vais te dire que pour moi, la physique quantique ressemble un peu plus a n'importe quoi qu'à une chose concrète, car comme me disais un prof qui faisait dans la physique quantique : "La physique quantique, c'est simple, tu fait des théories sans prendre en comptes toutes les lois fondamental de la physique".

Je t'invite à relire ce que tu as écrit toi-même sur la science ci-dessus. La physique quantique est une science en elle-même et procède par la méthode scientifique.

Citation :
Il est vrai que je me dis Hermite, mais comparé a ses gens que tu connais, je ne me place pas contre la société et je ne la rejette pas, je ne peux pas la rejeter. Je pense que cette société, qu'on le veuille ou non, on en fait partie. Cela veut-il dire que l'on ne peut pas devenir Hermite, non je ne pense pas. Pour devenir Hermite, il suffit de faire en sorte d'arrêter d'exister pour les personnes qui font partie de cette société.

Comment fais-tu pour que les autres arrêtent que tu existes à leurs yeux ? tu peux les changer ?
Citation :

Mais bon, là n'est pas la question, je vais t'expliquer que je pars du concept, que dans cette société je m'intéresse qu'aux personnes ayant besoins d'aide ou aux personnes que je nomme intéressante, les autres, je m'en fout comme de ma première paire de chaussette. Je sais que ce que je dis peux être mal pris par beaucoup de monde mais c'est comme ça. C'est par rapport à ça que je suis un Hermite.

Je pense différemment de toi.
Concernant ce besoin d'aide :

j'aide uniquement qui veulent s'aider eux-même d'abord (sauf si danger de mort, handicap profond qu'il soit physique ou psychique). Là est la différence entre le sauvetage et l'aide. Personne n'a le pouvoir de vous aider, de vous mettre en mouvement. C'est à vous à faire le 1er pas. C'est à vous à être acteur. Vous êtes seul au départ puis vous êtes accompagné extérieurement ce qui peut réveiller les facteurs de guérison intérieur. En même tout peut réveiller les facteurs de guérison : l'amour, un regard d'enfant ... tout peut réveiller le transformateur/guérisseur intérieur ... les autres dehors ne sont pas eux et n'ont pas ce pouvoir : ils sont COMME eux tout en étant différents.

Citation :
Tu te bases sur des mythes mais ne t'es tu jamais dit que ces mythes pouvaient se tromper,

Ils sont de l'ordre du sens et non de la raison. Ils ne sont ni vrais, ni faux. Ils expriment ce qu'il se passe dans la psyché.
Citation :

t'amener dans un gouffre sans même que tu ne t'en aperçoive ?

La dépression, le gouffre est initiatique.

Citation :
Lorsque tu me demandes si c'est jouissif d'être haï et détester, je te répondrais sans aucune hésitation que oui. Cela me montre que la personne qui me hait à compris qu'il ne fallait pas me faire confiance, que je ne suis pas une personne gentille et surtout qu'elle n'a plus besoin de moi. Voilà pourquoi j'aime être détesté mais ça, c'est une chose que tu ne comprendras surement pas (comme bon nombre de personne). Je ne suis pas une personne que l'on peut aimer.

A nouveau tu peux tout faire pour être haï et en même temps tu contrôles pas la façon dont la personne va réagir, t'aimer ou non suite à cela et même j'estime que c'est une façon de séduire, d'attirer. Y a des filles qui cherchent, courrent après des mecs qui aiment se faire haïr. Si elles peuvent les approcher, échanger avec eux, c'est qu'elles valent la peine elles et + que tous les autres ! Ca gonfle l'égo ... et cela fonctionne. Cronos est un Casanova à l'envers : il séduit par son côté "inatteignable" et le fait de ne pas être "facile". Les séductrices en sont que plus ravies : c'est un défi de taille !!!

Bien à toi,

Alex

_________________
Un parmi les autres, porté par l'âme du monde, je vis dans la grâce d'être vivant jusque dans la mort pour renaître et vivre à travers elle pleinement mon destin en osant sentir la puissance de ma lumière, en osant regarder la noirceur de mon ombre et dans cette unité communier avec la gloire de l'âme qui m'a choisi en l'honorant, la bénissant d'être qui elle est

"Les dieux se rient de nos théories" C.Singer

Faire que le rêve devienne la vie et l'idéal s'incarne, se matérialise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Hermite : un homme perdu dans un monde qui ne le comprend pas   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Hermite : un homme perdu dans un monde qui ne le comprend pas
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Par un seul homme le péché est entré dans le monde et par le péché la mort.
» La pénétration du christianisme dans le monde celtique
» misere dans le monde
» La vie consacrée, signe prophétique dans notre monde
» Les émeutes dans le monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Salle des Présentations-
Sauter vers: