Nous devons nous y habituer: aux plus importantes croisées des chemins de notre vie, il n'y a pas de signalisation. (Hemingway)
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'Hermite : un homme perdu dans un monde qui ne le comprend pas

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Hermite
Curieux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 34
Age : 30
Localisation : Marche dans un monde qu'il préfère ne pas voir
Pratiques Occultes : Blanc, énergétique et Divination
Date d'inscription : 15/08/2008

MessageSujet: Re: L'Hermite : un homme perdu dans un monde qui ne le comprend pas   27th Août 2008, 00:12

Il n'y a pas a dire, tu parles bien. Mais le problème, ne viens pas de ton langage mais de l'incompréhension de tes paroles. Comme je l'ai toujours dit : "Sage et celui qui possède le dont de savoir parler, mais celui qui arrive a donner ces idées sans l'utiliser peut être considéré comme un dieu".

Je vais te dire, que tu peux faire ce que tu veux de ton ombre, chacun fait ses choix et je ne te donnerais pas de conseil par rapport à ça.

Mais la vrai question, ce n'est pas que tu cherches a me comprendre ou pas, la vrai question serait plutôt : pourquoi le chercherais-tu ?

Tu veux te connecter a moi !!!!! Tu es au courant que mon pseudo, ce n'est pas pour rien que je l'ai. Tu cherches a te connecter a un Ermite qui plus est l'Hermite.... Ne serais-tu point fou ?

Sinon en ce qui concerne ton deuxième message, je n'ai strictement rien compris !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyahe Heyaha
Mage de l'Esprit
avatar

Masculin
Nombre de messages : 991
Age : 34
Localisation : Contre un arbre ... une flèche d'Eros dans le coeur
Pratiques Occultes : Tarot,Astrologie,révélateur d'ombres,connexion avec les esprits, daimons, déverrouilleur des coeurs
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: L'Hermite : un homme perdu dans un monde qui ne le comprend pas   27th Août 2008, 00:34

Bonsoir,

Citation :
Il n'y a pas a dire, tu parles bien. Mais le
problème, ne viens pas de ton langage mais de l'incompréhension de tes
paroles. Comme je l'ai toujours dit : "Sage et celui qui possède le
dont de savoir parler, mais celui qui arrive a donner ces idées sans
l'utiliser peut être considéré comme un dieu".

Je ne suis pas un dieu et ne désire pas en être un Smile

Citation :
Je vais te dire, que tu peux faire ce que tu
veux de ton ombre, chacun fait ses choix et je ne te donnerais pas de
conseil par rapport à ça.

oki ;-)

Citation :
Mais la vrai question, ce n'est pas que tu
cherches a me comprendre ou pas, la vrai question serait plutôt :
pourquoi le chercherais-tu ?

je te l'ai dit la connexion, faire connaissance et derrière ça la fraternité.
Citation :

Tu veux te connecter a moi !!!!! Tu es au
courant que mon pseudo, ce n'est pas pour rien que je l'ai. Tu cherches
a te connecter a un Ermite qui plus est l'Hermite.... Ne serais-tu
point fou ?

Je suis fou mais pas dément ... l'Ermite s'isole à mon sens pour toucher sa solitude et le Mystère qui y trône ... Il n'isole pour être vraiment seul et se connecter alors avec puissance ... ainsi est ma vision ...

Citation :
Sinon en ce qui concerne ton deuxième message, je n'ai strictement rien compris !

tu sais me dire comment faire pour que ça soit plus simple ?

Belle soirée,

Alex

_________________
Un parmi les autres, porté par l'âme du monde, je vis dans la grâce d'être vivant jusque dans la mort pour renaître et vivre à travers elle pleinement mon destin en osant sentir la puissance de ma lumière, en osant regarder la noirceur de mon ombre et dans cette unité communier avec la gloire de l'âme qui m'a choisi en l'honorant, la bénissant d'être qui elle est

"Les dieux se rient de nos théories" C.Singer

Faire que le rêve devienne la vie et l'idéal s'incarne, se matérialise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyrock.com/
Hermite
Curieux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 34
Age : 30
Localisation : Marche dans un monde qu'il préfère ne pas voir
Pratiques Occultes : Blanc, énergétique et Divination
Date d'inscription : 15/08/2008

MessageSujet: Re: L'Hermite : un homme perdu dans un monde qui ne le comprend pas   28th Août 2008, 00:50

Tu ne souhaite point être un dieu .... Laisse moi penser le contraire. Et pour le prouver, il suffit de regarder le nom que tu as choisie qui n'est autre que celui d'un dieu celte et de l'ancien nom qui te rapproché de gaya (ce qui pour moi est une offense à la déesse mère)

Wahou, tu veux la fraternité avec moi, tu veux la fraternité avec l'Hermite. Mais dis moi, tu souhaites la fraternité avec un inconnu qui (comme te la dit Dragonshire) n'est pas une bête commode et ne se laissera jamais approché (surtout avec des questions sans fondement)

Je vais t'expliqué pourquoi l'ermite s'isole, c'est parce qu'il ne supporte pas le monde qui l'entour, ces personnes qui pense tout connaitre et pouvoir comprendre l'incompréhensible. Ces personnes qui ne se posent jamais les bonnes question et qui ne savent même pas qui elles sont. Il veut fuir ce monde qu'il considère comme n'étant pas le sien et ainsi permettre la création d'un monde, c'est ainsi que marche l'ermite et dans ce but.

Tu veux que je t'explique comment faire en sorte que ce que tu écrives soit compréhensible. Je te dirais de te relire et d'arréter de faire des rond de jambe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyahe Heyaha
Mage de l'Esprit
avatar

Masculin
Nombre de messages : 991
Age : 34
Localisation : Contre un arbre ... une flèche d'Eros dans le coeur
Pratiques Occultes : Tarot,Astrologie,révélateur d'ombres,connexion avec les esprits, daimons, déverrouilleur des coeurs
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: L'Hermite : un homme perdu dans un monde qui ne le comprend pas   28th Août 2008, 01:08

Bonsoir,

Citation :
Tu ne souhaite point être un dieu .... Laisse
moi penser le contraire.

Tu peux penser ce que tu veux.

Citation :
Et pour le prouver, il suffit de regarder le
nom que tu as choisie qui n'est autre que celui d'un dieu celte et de
l'ancien nom qui te rapproché de gaya (ce qui pour moi est une offense
à la déesse mère)

Il y a être "comme" un dieu et se prendre pour un dieu .. Mercure nous invite de par son hymne à voler psychologiquement les autres : bref à les copier. Je peux faire comme lui sans pour autant être lui.
Alors je prends ces pseudos pour être comme eux, pour apprendre d'eux.J'ai besoin d'aide. Les nommer, c'est les bénir, les appeler et non m'identifier à eux. Quand tu te nommes "Hermite" et t'isoles pour la raison que tu nommes plus bas, tu fais exactement comme Chronos/Saturne qui est isolé sur les îles bienheureuses... Pourtant tu n'es pas lui ! L'offenses-tu ? Lui seul sait ... pour moi, tu l'honores ... car tu rends grâce au trésor qu'il a pour l'humanité tu fais, tu es comme lui en restant toi ...

Citation :
Wahou, tu veux la fraternité avec moi, tu veux
la fraternité avec l'Hermite.

Je parie que tu n'es pas sans ami, sans affection pour quelqu'un sur cette terre ? Je te donne librement et gratuitement cela : fraternité, respect. A toi de le refuser ou non. Tu peux me haïr si tu veux, m'identifier et me considérer comme une personne qui ne se pose pas les bonnes questions, une personne qui s'identifie à un dieu, qui veut comprendre l'incompréhensible et qui ne sait pas qui il est. Je ne t'en veux pas. Je te respecte. La réciprocité dans ma vie, je ne l'ai pas beaucoup connue et je traverse cela ... Antéros a l'air de m'aimer ...

Citation :
Mais dis moi, tu souhaites la fraternité
avec un inconnu qui (comme te la dit Dragonshire) n'est pas une bête
commode et ne se laissera jamais approché (surtout avec des questions
sans fondement)

Tu es libre de refuser cette fraternité que je te propose et que je t'approche. Tu ne peux m'empêcher de te voir comme un "frère". J'ai espoir ...

Citation :

Je vais t'expliqué pourquoi l'ermite s'isole,
c'est parce qu'il ne supporte pas le monde qui l'entour, ces personnes
qui pense tout connaitre

A mon sens, il est possible d'être parmi eux, de rester profondément en soi tout acceptant leur présence. Je cherche cette solitude sans pour autant chercher l'isolement.
Mon expérience est qu'il est très pénible de rester soi-même en groupe. Alors je m'introspecte, entre dans ma grotte, ma caverne ou grimpe sur ma montagne intérieure. C'est essentiel de vivre la solitude pour l'intégrer ensuite symboliquement. En même temps, je vis dans un monde incarné où je suis né parmi les autres et je ne peux le transformer, à mon sens, que si j'accepte d'être parmi eux, entouré par eux. Etant parmi eux, je peux symboliquement invoquer Chronos, l'Hermite et entrer toujours symboliquement dans ma caverne. Le symbole est vivant, relie. En entrant dans cette caverne symbolique, je suis seul même s'ils sont physiquement là. La montagne, la grotte devient intérieure...

Concernant la connaissance, Hermès le trois grand m'invite à 1) OSER 2) SAVOIR 3) AGIR 4) SE TAIRE.
Avant de savoir, il s'agit d'oser, de poser des actes, de risquer, d'agir, d'incarner les passions, les rêves. Le monde a peur. Il n'ose pas. Ils ne prennent pas de risque. Oser demande de regarder la peur en face et d'oser poser des actes avec avec sur le bout de l'épée la Plus Grande Peur. Le Guerrier de la Lumière a sa peur sur son épée. Elle est avec lui. Après avoir osé, je sais. J'acquiers de l'expérience. J'en suis là : je ne sais pas et j'ose. J'ose questionner. J'ose poser des questions. J'ose remercier, exprimer ma grattude à un grand-père qui explique à son petit-fils ce qu'est une étoile, où elles se trouvent. J'ose dire dire à une femme dans le train "Je vois de la tristesse dans vos yeux et en même temps beaucoup d'affection".
J'ose dire "merde" à mon père qui veut que je mène la vie qu'il a prévu pour moi. Après tout ça, j'apprends, je sais. Je vois, je rentre en connexion avec une réalité que les questions ne touchent même pas. Une fois que je sais, je peux agir. En disant merci à ce vieil homme, en exprimant ma gratitude sincèrement et de mon être à quelqu'un, je sais que quelque chose se déverrouille dans le coeur. Cet homme a été sans voix +/- 5 secondes.
Tout à la fin, je peux dire avec le silence ce merci, cette gratitude, de tout mon être sans mots. Je peux aussi me taire et agir dans ce silence. Ce silence est l'action.
J'en suis pour le moment à Oser. Je voulais savoir avant d'oser. Je voulais savoir avant d'avoir appris, avant d'avoir risqué et osé. Alors c'est sûr que là les préjugés viennent : je me base sur l'expérience des autres, de ce que j'ai lu, bref sur le mental pour évaluer la situation vue que je n'ai pas d'expérience. Alors j'ose pas car "papa m'a dit ...", j'ose pas car avant j'ai osé et je me pris un grosse baffe après avoir dit ma vérité et j'ai compris "Dire sa vérité = se faire frapper" alors je n'ai plus osé et j'ai fait de ce savoir LE savoir. Il y a un risque oui. En même temps ne pas dire ma vérité m'amène exactement au même résultat : je me frappe, me fais violence moi-même. Alors j'ose dire ... mais je dis différemment ... je dis en changeant une toute petite chose (regard, ton, voix, mots utilisés, intention, respiration) (effet papillon!) et là je vois que je ne me prends pas de baffe ! J'apprends donc que le problème n'est pas de dire sa vérité mais "comment la dire ?"...alors j'apprends et je la dis, j'ose à nouveau ... cela a demandé dans mon cas de prendre soin de le blessure d'être frappé. Dire ma vérité en jugeant l'autre fait qu'il me frappe. La claque est là. En même temps, analogiquement parlant, c'est un signe que juger, c'est frapper : je reçois l'énergie que j'ai envoyée sous une forme différente. J'apprends alors à partir de l'expérience. Je commence à savoir. Après je peux agir : je m'exprime sans juger l'autre et si je le juge, je regarde ce que je juge en moi-même à travers lui.

Un truc tout simple pour cela que je vous livre : quand la tête dit "ne fais pas ça" ou "fais ça", faire exactement l'inverse ou alors faites l'inverse de ce vous chuchote les peurs "Ne fais pas ça car tu ..."
Pour oser, j'entre dans le monde et dans le monde y a les autres. Je ne peux transformer le monde que si j'ose dans celui-ci...

Citation :
et pouvoir comprendre l'incompréhensible.

C'est essentiel de comprendre à mon sens. Maintenant, tout comprendre, tout chercher à comprendre même l'incompréhensible, j'en suis réticent.

Citation :
Ces
personnes qui ne se posent jamais les bonnes question et qui ne savent
même pas qui elles sont.

L'autre fois, un enfant se demandait pourquoi sa gelée était verte. Est-ce une bonne question ?

Citation :
Il veut fuir ce monde qu'il considère comme
n'étant pas le sien et ainsi permettre la création d'un monde, c'est
ainsi que marche l'ermite et dans ce but.

Merci de m'expliquer le sens de ton isolement.

Citation :
Tu veux que je
t'explique comment faire en sorte que ce que tu écrives soit
compréhensible. Je te dirais de te relire et d'arréter de faire des
rond de jambe.

Tu veux savoir si j'ai de la colère et si "ces ronds de jambe" la cachent ?
Je ne suis pas dans la séduction. Je me mets rarement en colère. Quand elle sort, elle sort. Avant je la sortais pas du tout, peur de ma violence et de la violence. Dans un cadre sécurisé, je l'ai dit à la limite de la violence et de tout mon être, j'ai appris, j'ai compris la différence entre "colère, agressivité" et "violence". Maintenant je peux me mettre en colère de manière puissante, centrée sans entrer dans la violence. J'ai vu la limite. J'ai failli la mordre. J'ai contenu la violence. La colère, elle, elle est sortie. J'ai appris à la sortiret je la mets au service du coeur et de l'amour. Maintenant je peux agir dans la colère. Je peux même agir en étant en colère et ne pas la dire, me taire et être en colère est d'une puissance.... c'est cela qui m'aide à incarner la valeur dans un acte, un symbole.

Un exemple ? Ophelia : elle oser dire non à ceux qui la prennent pour "une petite fille qui croit encore aux conte de fées", elle ose suivre son destin, qui elle est, elle ose écouter son coeur, traverser sa peur, se salir les mains, elle ose le sacrifice des croyances et du vieux monde, ... elle est alors initiée, elle commence à savoir ... et sur son trône pourra agir de la façon dont elle va agir ... elle pourra écouter simplement en silence ses sujets, regarder son royaume et se taire devant sa lumière, sa beauté et magnificience ... elle entre dans un royaume où la douleur et le mensonge sont sublimés parce qu'elle accepte le fait d'avoir menti, elle accepte la douleur, elle la traverse, elle les a intégrés, elle vit dans un monde sans douleur et sans mensonge parce qu'elle a compris comment les gérer intérieurement, elle a compris qu'être vraie libère ... elle devient alors l'exemple de son royaume ... et ses sujets la suivent "car un roi fait d'abord lui-même ce qu'il exige de ses hommes" (Alex le Grand) :





Bien à toi,

Alex

_________________
Un parmi les autres, porté par l'âme du monde, je vis dans la grâce d'être vivant jusque dans la mort pour renaître et vivre à travers elle pleinement mon destin en osant sentir la puissance de ma lumière, en osant regarder la noirceur de mon ombre et dans cette unité communier avec la gloire de l'âme qui m'a choisi en l'honorant, la bénissant d'être qui elle est

"Les dieux se rient de nos théories" C.Singer

Faire que le rêve devienne la vie et l'idéal s'incarne, se matérialise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyrock.com/
Heyahe Heyaha
Mage de l'Esprit
avatar

Masculin
Nombre de messages : 991
Age : 34
Localisation : Contre un arbre ... une flèche d'Eros dans le coeur
Pratiques Occultes : Tarot,Astrologie,révélateur d'ombres,connexion avec les esprits, daimons, déverrouilleur des coeurs
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: L'Hermite : un homme perdu dans un monde qui ne le comprend pas   28th Août 2008, 10:56

La musique, les paroles, les images parlent pour moi :

https://www.youtube.com/watch?v=8qRk0z0_8pk

Plonger ... un acte où le contrôle se perd ... me vient alors une question : quel est l'endroit de ma vie où je n'ose pas ? ...

J'oubliais : Ophelia par dessus tout : elle ose désobéir, elle croque la pomme ma!s à pleines dents (à sa mère, son père, ...j'en dis pas plus) ... elle a alors accès à la Gnose, la Connaissance, ... oser désobéir amène à la Connaissance ...

_________________
Un parmi les autres, porté par l'âme du monde, je vis dans la grâce d'être vivant jusque dans la mort pour renaître et vivre à travers elle pleinement mon destin en osant sentir la puissance de ma lumière, en osant regarder la noirceur de mon ombre et dans cette unité communier avec la gloire de l'âme qui m'a choisi en l'honorant, la bénissant d'être qui elle est

"Les dieux se rient de nos théories" C.Singer

Faire que le rêve devienne la vie et l'idéal s'incarne, se matérialise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyrock.com/
Hermite
Curieux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 34
Age : 30
Localisation : Marche dans un monde qu'il préfère ne pas voir
Pratiques Occultes : Blanc, énergétique et Divination
Date d'inscription : 15/08/2008

MessageSujet: Re: L'Hermite : un homme perdu dans un monde qui ne le comprend pas   28th Août 2008, 23:44

Te rends-tu compte que tu as dis que tu faisais comme un dieu et que juste après tu disais ne pas te prendre pour telle. Ne te contre-dit tu pas ? Si non, va falloir m'expliquer.

Je ne prend pas le nom de Chronos (le temps), ni celui de Cronos (titan père de Zeus), je ne me compare pas a un dieu et je ne veux pas devenir comme eux. Je suis juste l'Hermite, celui qui observe.

Je t'es expliqué pourquoi l'ermite s'isole, je ne t'ai pas donné les raison de l'Hermite (et tu ne les auras pas).

Tu penses que je ne te respecte pas, si c'était le cas, je ne te répondrais pas. Il n'y a pas pire intolérence que celle de ne pas voir son voisin. Je ne fais qu'observer tes écrits et j'en déduis certaines choses que je dis. Peut-être préférerais tu que je me taise ? Cela ne me dérange pas, il suffit juste de me le dire. Je te laisserais alors parler tout seul.

Je risque de paraitre méchant mais nan, je ne t'accepte pas comme un frère, ni même comme un ami. Il n'y a aucune raison que je l'accepte. Mais tu as raison, je ne peux t'empécher de m'appeler frère si tu le souhaite mais garde espoir car comme on dit : "L'espoir fait vivre".

Je vais maintenant te citer, "L'autre fois, un enfant se demandait pourquoi sa gelée était verte. Est-ce une bonne question ?".
Effectivement, c'est une bonne question. Le pourquoi est une bonne question car cela permet de comprendre ce qui se passe. J'entend souvent des personnes dire des choses comme : "Ce con, il m'a pas écouté, je le déteste". Mais la personne qui me dit ça, est-ce qu'elle se demande pourquoi est-ce qu'il n'a pas répondu. La raison. Pour la question de cet enfant, cela lui donnera une raison, cela peut parettre banale mais il vaut mieu qu'il se pose cette question plutot qu'il se demande comment elle a était fabriqué.

Je n'ai jamais parlé de colère dans ce que j'ai dit. Alors comment en arrive tu là ?

Je suis encore en désaccord avec toi (cela deviens systématique lol). Tu dis qu'osé apporte le savoir, je ne crois pas (enfin pas toujours). Il faut oser lorque cela est nécessaire. Ne pas se laisser aller par ses pulsions et garder le contrôle. Si tu oses trop, tu iras droit dans un trou profond comme un puit sans fond. Tu n'apprendras rien si tu continu ainsi. La vrai méthode celon moi, c'est l'observation et le raisonnement. Cela te permettra de savoir. Et oui, il ne sert a rien d'oser se jeter dans la gueule d'un loup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyahe Heyaha
Mage de l'Esprit
avatar

Masculin
Nombre de messages : 991
Age : 34
Localisation : Contre un arbre ... une flèche d'Eros dans le coeur
Pratiques Occultes : Tarot,Astrologie,révélateur d'ombres,connexion avec les esprits, daimons, déverrouilleur des coeurs
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: L'Hermite : un homme perdu dans un monde qui ne le comprend pas   29th Août 2008, 00:17

Salut,

Citation :
Te rends-tu compte que tu as dis que tu faisais comme un dieu et que juste après tu disais ne pas te prendre pour telle. Ne te contre-dit tu pas ? Si non, va falloir m'expliquer.
"Invoqué ou non, le dieu agira" et dans le psychisme, chaque dieu demande à être entendu ... la gnose montre que c'est le divin qui a besoin de rédemption. Que je m'en occupe ou non, les dieux agiront. Je préfère être à leur service et donc attentif à eux, d'apprendre d'eux.


"Faire comme X" est différent de "je suis X".
Je peux faire comme papa. Ce qui ne veut pas dire que je suis papa.
Je peux faire comme un dieu sans pour autant dire "je suis un dieu".

Citation :
Je ne prend pas le nom de Chronos (le temps), ni celui de Cronos (titan père de Zeus), je ne me compare pas a un dieu et je ne veux pas devenir comme eux. Je suis juste l'Hermite, celui qui observe.

Je t'es expliqué pourquoi l'ermite s'isole, je ne t'ai pas donné les raison de l'Hermite (et tu ne les auras pas).

Ok.

Citation :
Tu penses que je ne te respecte pas, si c'était le cas,

Ce n'est pas le cas. J'ai dit que tu peux me haïr, penser ce que tu veux sur moi. Je n'ai pas dit que tu ne me respectais pas et je ne le pense pas.

Citation :
ne te répondrais pas. Il n'y a pas pire intolérence que celle de ne pas voir son voisin. Je ne fais qu'observer tes écrits et j'en déduis certaines choses que je dis.

D'accord.

Citation :
Peut-être préférerais tu que je me taise ?

Non. Merci de me parler, de me répondre. C'est enrichissant et confrontant à souhait. J'apprends grâce à toi. Merci !

Citation :
Cela ne me dérange pas, il suffit juste de me le dire. Je te laisserais alors parler tout seul.

Je risque de paraitre méchant mais nan, je ne t'accepte pas comme un frère, ni même comme un ami. Il n'y a aucune raison que je l'accepte.

J'accepte ton choix.

Citation :
Mais tu as raison, je ne peux t'empécher de m'appeler frère si tu le souhaite mais garde espoir car comme on dit : "L'espoir fait vivre".

Merci d'accepter le mien.

Citation :
Je vais maintenant te citer, "L'autre fois, un enfant se demandait pourquoi sa gelée était verte. Est-ce une bonne question ?".
Effectivement, c'est une bonne question. Le pourquoi est une bonne question car cela permet de comprendre ce qui se passe. J'entend souvent des personnes dire des choses comme : "Ce con, il m'a pas écouté, je le déteste". Mais la personne qui me dit ça, est-ce qu'elle se demande pourquoi est-ce qu'il n'a pas répondu. La raison.

Ca me parle ce que tu énonces.
Avant de se plaindre, chercher à comprendre le sens de ce qu'il se passe. Quand j'entends "non", je ne le prends pas sur moi. Je cherche à toucher à ce à quoi il/elle dit "oui" quand elle dit "non" et là je vois qu'elle ne dit pas "non" à moi, elle dit "oui" à autre chose.

Citation :
Pour la question de cet enfant, cela lui donnera une raison, cela peut parettre banale mais il vaut mieu qu'il se pose cette question plutot qu'il se demande comment elle a était fabriqué.


je te rejoins.

Citation :
Je n'ai jamais parlé de colère dans ce que j'ai dit.

je parlais de la mienne. Je t'expliquais ma confusion.

Citation :
Alors comment en arrive tu là ?

Je suis encore en désaccord avec toi (cela deviens systématique lol). Tu dis qu'osé apporte le savoir, je ne crois pas (enfin pas toujours). Il faut oser lorque cela est nécessaire.Ne pas se laisser aller par ses pulsions et garder le contrôle. Si tu
oses trop, tu iras droit dans un trou profond comme un puit sans fond.

Tout à fait ! Le "oser" est à canaliser. Je crois pas qu'il soit sans fond. S'abandonner à l'excès est dionysiaque. En même temps, si je me laisse faire par lui et ne cherche pas à le vaincre (accepter à un moment la limite), cet excès transforme tout, il emporte l'âme, il la relie au sens. Car l'âme cherche à mon sens l'excès de sens. Ele n'est pas modérée, apollinienne l'âme. Elle est dionysiaque et il est son seigneur. Dionysos est dévoré par les Titans mais il est capable de renaître. Au fond du trou, il n'y a pas rien à mon sens (Nietzsche), il y a l'Eros. C'est lui qui m'emmène là-bas. Il me met à nu. Il me fait plonger pour reprendre ce que je disais la fois passée.

Concernant le contrôle, je le lâche de plus en plus moi qui me contrôlais sec. Maintenant, je choisis de faire confiance à l'âme et de m'abandonner à elle et ça se transforme en moi et autour de moi. J'ai définitivement lâché la relation avec mon ex où j'ai compris que c'était basé sur le pouvoir et l'égo. Si le pouvoir est là, c'est qu'il a pris la place de l'amour. Maintenant je laisse complètement libre et je me donne en même temps cette liberté. Je me sens libre et libéré tu sais ... j'ai compris que je voulais la contrôler et elle de même.

Citation :
Tu n'apprendras rien si tu continu ainsi. La vrai méthode celon moi, c'est l'observation et le raisonnement. Cela te permettra de savoir.

"Se passionner, s'abandonner à elle", "réfléchir", "observer et se taire" et enfin "oser et agir en conscience" me tiennent à coeur. Le but est la totalité. Fichtre si je ne suis pas parfé.

Citation :
Et oui, il ne sert a rien d'oser se jeter dans la gueule d'un loup.

Quand je dis oser, c'est en conscience, en calculant les risques Wink Oser après avoir réfléchi ...

Nous sommes là à mon sens dans la dialectique Dionysos/Apollon :

<< Ce conflit éternel est la pierre de touche de la religion
chrétienne. Mais si l'on souhaite l'interpréter en termes mythiques, la
dualité Jekyll/ Hyde en suggère une autre: celle déjà mentionnée entre l'Appolinien (la créature d'intellect, de sens moral et de noblesse, "la fleur même des convenances") et le Dionysiaque
( le dieu des réjouissances et de l'assouvissement des pulsions; le
côté fêtard de la nature humaine). Et si l'on souhaite aller
encore plus loin, on aboutit à une scission entre le corps et l'esprit
[...]
Le meilleur exemple est peut-être "Psychose" d'Alfred Hitchcock [...] Psychose [...] nous présente le personnage de Norman
Bates
- et tel que l'interprète Anthony Perkins
dans le film de Hitchcock, ce vieux Norman est vraiment un type coincé.
Aux yeux du monde extérieur ( ou de cette partie dudit monde qui se
soucierait de remarquer le gérant d'un motel miteux perdu dans la
campagne ), Norman a l'air tout à fait normal. Il nous fait
immédiatement penser à Charles
Whitman
;
ce chef scout appollinien qui a assouvi ses pulsions dionysiaques en
tirant sur la foule du haut de la Texas Tower; Norman a l'air si
sympathique, Janet Leigh
n'a sûrement aucune raison de le redouter. [...]


Si Psychose
est si efficace, c'est parce que ce livre importe le Loup Garou chez
nous. Il ne relève pas du mal extérieur ni d'une quelconque
prédestination.: "la faute n'est pas en nos étoiles mais en nous mêmes">

http://timeisnear.over-blog.net/article-6094783.html

Bien à toi,

Alex

_________________
Un parmi les autres, porté par l'âme du monde, je vis dans la grâce d'être vivant jusque dans la mort pour renaître et vivre à travers elle pleinement mon destin en osant sentir la puissance de ma lumière, en osant regarder la noirceur de mon ombre et dans cette unité communier avec la gloire de l'âme qui m'a choisi en l'honorant, la bénissant d'être qui elle est

"Les dieux se rient de nos théories" C.Singer

Faire que le rêve devienne la vie et l'idéal s'incarne, se matérialise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyrock.com/
Abigaël
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 320
Age : 28
Localisation : oh ça fait des bulles, c'est quoi ce truc pleins de tentacules???
Pratiques Occultes : voyance et j'en passe des meilleures.Lilith ma douce mère prend moi encore une fois dans tes bras..
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: L'Hermite : un homme perdu dans un monde qui ne le comprend pas   29th Août 2008, 15:47

Citation :
Tiens, ça me rappel une fois ou un ami a dis qu'il venait de Blois et qu'on lui a dit : "A c'est a coté de Lille ça". Bon remettons donc les choses au claire, Blois c'est dans la région Centre entre Orléans et Tours.

Ahhhhhh!!!! (cris d'effrois), qu'est-ce que je lis, malheur, t'as déjà vu à quoi ressemblait la France????

Marseille >>> Sud
Paris, Orléans, Tours et Blois >>> Nord
Lyon >>> Centre

Et en plus le centre ça serait plus l'auvergne, mais le Rhône c'est quand même plus proche que les pays de la Loire!!!!



_________________
Abigaël

Ni Bien, Ni Mal, l'important c'est d'assumer la conséquence de ses actes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyahe Heyaha
Mage de l'Esprit
avatar

Masculin
Nombre de messages : 991
Age : 34
Localisation : Contre un arbre ... une flèche d'Eros dans le coeur
Pratiques Occultes : Tarot,Astrologie,révélateur d'ombres,connexion avec les esprits, daimons, déverrouilleur des coeurs
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: L'Hermite : un homme perdu dans un monde qui ne le comprend pas   29th Août 2008, 15:50

Hihi je suis pile poil où se trouve le "9" de "59". En plein centre du rond de la boucle du "9".

_________________
Un parmi les autres, porté par l'âme du monde, je vis dans la grâce d'être vivant jusque dans la mort pour renaître et vivre à travers elle pleinement mon destin en osant sentir la puissance de ma lumière, en osant regarder la noirceur de mon ombre et dans cette unité communier avec la gloire de l'âme qui m'a choisi en l'honorant, la bénissant d'être qui elle est

"Les dieux se rient de nos théories" C.Singer

Faire que le rêve devienne la vie et l'idéal s'incarne, se matérialise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyrock.com/
Abigaël
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 320
Age : 28
Localisation : oh ça fait des bulles, c'est quoi ce truc pleins de tentacules???
Pratiques Occultes : voyance et j'en passe des meilleures.Lilith ma douce mère prend moi encore une fois dans tes bras..
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: L'Hermite : un homme perdu dans un monde qui ne le comprend pas   29th Août 2008, 16:10

Ah, je te vois, coucou!!!

_________________
Abigaël

Ni Bien, Ni Mal, l'important c'est d'assumer la conséquence de ses actes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyahe Heyaha
Mage de l'Esprit
avatar

Masculin
Nombre de messages : 991
Age : 34
Localisation : Contre un arbre ... une flèche d'Eros dans le coeur
Pratiques Occultes : Tarot,Astrologie,révélateur d'ombres,connexion avec les esprits, daimons, déverrouilleur des coeurs
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: L'Hermite : un homme perdu dans un monde qui ne le comprend pas   29th Août 2008, 19:45

lol!

_________________
Un parmi les autres, porté par l'âme du monde, je vis dans la grâce d'être vivant jusque dans la mort pour renaître et vivre à travers elle pleinement mon destin en osant sentir la puissance de ma lumière, en osant regarder la noirceur de mon ombre et dans cette unité communier avec la gloire de l'âme qui m'a choisi en l'honorant, la bénissant d'être qui elle est

"Les dieux se rient de nos théories" C.Singer

Faire que le rêve devienne la vie et l'idéal s'incarne, se matérialise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyrock.com/
sylane
Cultivé
avatar

Féminin
Nombre de messages : 47
Age : 28
Localisation : breizh !!!!!
Pratiques Occultes : magie blanche ; astrologie
Date d'inscription : 04/08/2008

MessageSujet: Re: L'Hermite : un homme perdu dans un monde qui ne le comprend pas   30th Août 2008, 15:40

bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeune-sorciere.skyblog.com
Hermite
Curieux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 34
Age : 30
Localisation : Marche dans un monde qu'il préfère ne pas voir
Pratiques Occultes : Blanc, énergétique et Divination
Date d'inscription : 15/08/2008

MessageSujet: Re: L'Hermite : un homme perdu dans un monde qui ne le comprend pas   1st Septembre 2008, 23:47

Merci pour cette bienvenue damoiselle Sylane.

Bon répondons à ce cher Alex (je ne t'appellerais jamais par ton pseudo, je n'appellerais jamais quelqu'un par le nom d'un dieu)

Commençons par ta sois disante "Faire comme n'est pas égale a être comme". Si l'enfant fait comme papa, c'est qu'il veut ressembler a son père, il souhaite devenir comme lui. Non pas être lui mais avoir les mêmes "pouvoir que lui". Et c'est cela que je dis depuis le début, je ne dit pas que tu es un dieu, car nul homme ne l'est.

Au faite, je n'accepte pas ton choix, je n'ai rien a faire de ton choix, j'ai beaucoup plus de chose plus importante a m'occuper que du choix de quelqu'un qui souhaite avoir un caractère fraternelle envers moi (qui soit dit en passant, tu n'auras pas).

Je vais te donner ma façon de penser, l'eros ne sert a rien. Il ne fait qu'emmener l'homme là où il n'y a rien a apprendre ou a connaitre.
Je te conseil de garder le contrôle. L'homme est constitué d'un corps, d'un esprit et d'une âme. T'abandonner à ton âme est une mauvaise idée vu que tu laisserais tout le reste sans aucune raison d'être.

Le but est la totalité, mais tu veux être totalement quoi ????

J'ai une dernière question a te poser. Penses-tu par toi même ou par ce que tu as lu ou les pseudos grands penseurs philosophe qui a force de trop réfléchir se sont enfermé dans leurs petits mondes solitaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyahe Heyaha
Mage de l'Esprit
avatar

Masculin
Nombre de messages : 991
Age : 34
Localisation : Contre un arbre ... une flèche d'Eros dans le coeur
Pratiques Occultes : Tarot,Astrologie,révélateur d'ombres,connexion avec les esprits, daimons, déverrouilleur des coeurs
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: L'Hermite : un homme perdu dans un monde qui ne le comprend pas   2nd Septembre 2008, 01:44

Citation :
Bon
répondons à ce cher Alex (je ne t'appellerais jamais par ton pseudo, je
n'appellerais jamais quelqu'un par le nom d'un dieu)

Comme tu veux, je ne me prends pas pour lui : tu parles bien à Alex.
Citation :

Commençons
par ta sois disante "Faire comme n'est pas égale a être comme". Si
l'enfant fait comme papa, c'est qu'il veut ressembler a son père

Non : il veut obtenir ce que papa obtient à mon sens. Il trouve du sens dans l'acte de papa. Ma grand-mère me disait "tu as quand même reçu une bonne éducation !"Je lui réponds "Ce n'est pas ce que j'ai reçu qui me façonne, c'est ce que je choisis dans ce que j'ai reçu, l'éduqué a le dernier mot, là est sa liberté. Personne ne peut influence son caractère pas même le déluge de l'éducation".

Citation :
, il
souhaite devenir comme lui.

Pas pour moi. Il n'y a pas nécessairement imitation pour être l'autre. Le singe qui imite l'homme voire qui apprend de lui ne veut pas devenir un homme.

Citation :
Non pas être lui mais avoir les mêmes
"pouvoir que lui". Et c'est cela que je dis depuis le début, je ne dit
pas que tu es un dieu, car nul homme ne l'est.

Je ne suis pas divin en même temps en tous, il y a une étincelle divine, un organe mystique. Cela Jung l'a montré. Il montre empiriquement qu'il y a une et des images divines en l'homme. L'homme agit comme dans les mythes et il est pousse à commettre des actes mythiques.

Citation :
Au faite, je
n'accepte pas ton choix, je n'ai rien a faire de ton choix, j'ai
beaucoup plus de chose plus importante a m'occuper que du choix de
quelqu'un qui souhaite avoir un caractère fraternelle envers moi (qui
soit dit en passant, tu n'auras pas).

C'est dans mon caractère de voir l'humanité comme une famille. Je suis ascendant gémeaux : le frère, l'entraide, le rejet du frère (cfr les mythes des jumeaux, parlant de la fraternité) tout cela structure mon individualité et le caractère c'est le destin. Je ne peux changer mon caractère. Personne n'en a le pouvoir. C'est la seule chose dont je ne suis pas libre.

Citation :
Je vais te donner ma
façon de penser, l'eros ne sert a rien.

Ah je vais la sortir ici. Une amie a écrit tout à l'heure ... et j'ai pensé à toi en 2ème après l'avoir lu :

Citation :
On voudrait nous faire croire que
le mariage dans toutes les sociétés qu'elles soient tribales ou de
l'ordre de la civilisation était un business entre deux familles mais Éros fort heureusement n'est pas une affaire romantique réservée à
notre société moderne dorlotée et en mal de frissons. La passion, bien
que sévèrement condamnée par toutes les sociétés a toujours existé et
heureusement! car c'est elle qui hâte la transformation, elle en est la
dynamique, réconciliant l'irréconciliable, faisant de la tension entre
les opposés quelque chose qui a toujours été légitime, divin.



Citation :

Il ne fait qu'emmener l'homme
là où il n'y a rien a apprendre ou a connaitre.

Le but est de la vie est l'incarnation de l'idéal à mon sens. C'est l'arrivée du nouveau Roi, de la pierre sans cesse en devenir. Pour qu'elle vienne, je vais apprendre, connaître (après avoir osé). Cela va me permettre de toucher au "comment réaliser l'idéal ? comment faire ?" cela va demande de savoir et de savoir-faire. Puis il y a : est-ce que cette vision, ce royaume (spirituel), ce savoir, cette façon de faire (mental) convient à l'âme (passion, émotions) ? Vais-je faire, apprendre toute ma vie comme une machine sans âme, comme un ordinateur ? Vais-je agir pour incarner quelque chose dans l'amertume, dans le dégoût et ce toute ma vie ? Vais-je apprendre séchemment pour le plaisir d'apprendre ? ou vais-je incarner, apprendre avec passion, avec envie, avec amour ? Mon choix est la 2ème : je suis ce qui enchante l'âme. J'arrête de la tuer d'être mon propre psychopathe (désert de l'âme).Je veux vivre ravi, enchanté, passionné, joyeux. Une fois que j'ai la vision, la maîtrise, la connaissance, que je vois dans l'amour, que je maîtrise apprends pour servir l'âme et le Roi dans la passion, il me reste à passer à l'acte ... à l'extérieur. C'est l'action, le physique, le fait. Tout ce qu'il y a avant c'est intérieur. Un guerrier de la lumière agit si et seulement si 1° sa vision est claire 2° il sait comment faire pour l'incarner, il connait les techniques 3° il est dans la passion, il le fait parce qu'il aime le faire et non parce qu'il doit ! Finis d'agir parce que je dois ! Je fais pour incarner dans la passion avec l'aide de l'intellect le royaume. L'intellect, la maitrise est au service de l'âme pas l'inverse ! Si il n'a pas les 3 conditions, il n'agit pas!

Je suis heureux en vivant l'EROS même si je suis triste car être heureux c'est accepter ce qui est ... c'est être amoureux et triste, passionné et désespéré.

Citation :
Je te conseil de
garder le contrôle.

Merci du conseil ! C'est l'égo qui contrôle (contrôle = beaucoup de pensées voire peurs ; maîtrise = pensée ajustée, peur présente et mise devant soi, conscience des peurs) parce qu'il a peur : il est dissous par l'Eros, l'âme. L'égo est à mettre au service de l'âme. Si ce n'est pas fait, il devient son bourreau et je suis sec comme un désert et dur comme de la pierre.

Citation :
L'homme est constitué d'un corps, d'un esprit et
d'une âme.

Oui.

Citation :
T'abandonner à ton âme est une mauvaise idée vu que tu
laisserais tout le reste sans aucune raison d'être.

Pas du tout ! Que du contraire : je laisse faire l'âme et je m'occupe du reste ! C'est comme si s'abandonner à elle, c'est perdre tout le reste ! Elle ne demande pas cela ! Je te parle de mon expérience : je m'abandonne à elle depuis +/- le moment où je suis arrivé sur ce forum. J'étais sans argent, dans une routine. Je me battais pour en avoir. Ma peur était : "Alex, tu es fou, tu pars en Suisse puis en Savoie 1° dans l'inconnu quasi complet 2° et ton compte en banque est presque vie (lapsus : vide)". Je suis parti avec cette peur...et je suis revenu transformé. Ici je reçois 700€ de mon employeur sans savoir pour quoi ... ça me tombe dessus et ça va me permettre de garder la tête hors de l'eau ! Je m'abandonne à l'Eros et l'argent qui manquait arrive ! C'est l'abondance alors que mes peurs disaient de m'enfermer chez moi pour ne rien perdre car j'allais tout perdre à tout niveau. Je suis aussi impliqué et ce grandement dans l'organisation d'une initiation à la masculinité (3mois de préparation, déplacements). J'organise un atelier de communication non-violente dans ma ville. Le 1er. Je vais probablement donner cours en octobre. Je vais publier mon mémoire prochainement et continue la publication des oeuvres traduites par mon psy. Je m'abandonne à l'Eros et tout autour de moi roule ! Pas de puits, pas de trou ! Je n'ai rien à contrôler...je reste juste vigilant.

En résumé : j'ai la passion, l'amour, l'Eros en moi, j'ai l'argent qui entre, je suis au fond de ma tristesse, les projets aboutissent, la créativité est florissante sur mon blog (écriture), je poétise, je rencontre des gens, j'ai une spiritualité et j'ai le projet d'aller vivre une semaine avec des SDF dans la rue pour les écouter et les inviter à venir vivre une initiation à la masculinité. Cerise sur le gâteau : je commence à recevoir des gens en thérapie sous peu. Je vais travailler ? Non je vais vivre de ma passion !Le rêve s'incarne ... mon père veut que je sois comme lui : prof ! Hé bien non ! Être prof c'est me condamner à une vie de mort vivant dans cette structure là ! En bref mon expérience contredit tes pensées. Tes pensées viennent-elles d'elles-mêmes ou sont-eles nées de ton vécu perso ? As-tu peur d'aimer parce c'est réouvrir une souffrance qui a été présente et qui se réactualiserait ?

Citation :
Le but est la totalité, mais tu veux être totalement quoi ????

Je désire totalement incarner le mystère du vivant et de l'âme qui est en moi et qui est avec moi et cela comme je l'ai dit est un mystère.


Citation :
J'ai
une dernière question a te poser. Penses-tu par toi même ou par ce que
tu as lu ou les pseudos grands penseurs philosophe qui a force de trop
réfléchir se sont enfermé dans leurs petits mondes solitaire.

Je ne suis dans la pensée que pour savoir comment faire, comment être, comment avoir, comment ressentir et être connecté. Une fois que j'ai le comment, je connecte à la passion et puis à l'action ! Avant je voulais savoir avant d'avoir appris. Plus maintenant. Je fais donc appel au mental pour simplement maîtriser les choses, faire que ça se mette en place. Je n'y reste pas et il n'est mon conseiller que pour le "comment faire ?". Je ne l'écoute pas pour la relation amoureuse (et quand je m'abandonne à ces conseils, je me fais des films) par exemple.
Je pense à partir de mon expérience, les pensées viennent après avoir osé. En osant, en vivant les choses ce que j'ai lu dans les livres n'a plus rien à voir (j'en ai parlé plus haut). Je t'invite à venir me lire sur mon blog : http://clidre.skyrock.com/ Je cite des gens oui. En même temps, je parle aussi de mes pensées. Je les développe. Je peux te donner accès à des propos sur moi-même que peu ont lu.... le veux-tu ?

Est-ce que toi-même, tu te contrôles parce qu'une fois tu t'es abandonné à ton âme et tu en as terriblement souffert : tu as failli tout perdre ou tu as tout perdu?

Bien à toi,

Alex

_________________
Un parmi les autres, porté par l'âme du monde, je vis dans la grâce d'être vivant jusque dans la mort pour renaître et vivre à travers elle pleinement mon destin en osant sentir la puissance de ma lumière, en osant regarder la noirceur de mon ombre et dans cette unité communier avec la gloire de l'âme qui m'a choisi en l'honorant, la bénissant d'être qui elle est

"Les dieux se rient de nos théories" C.Singer

Faire que le rêve devienne la vie et l'idéal s'incarne, se matérialise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyrock.com/
Heyahe Heyaha
Mage de l'Esprit
avatar

Masculin
Nombre de messages : 991
Age : 34
Localisation : Contre un arbre ... une flèche d'Eros dans le coeur
Pratiques Occultes : Tarot,Astrologie,révélateur d'ombres,connexion avec les esprits, daimons, déverrouilleur des coeurs
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: L'Hermite : un homme perdu dans un monde qui ne le comprend pas   2nd Septembre 2008, 15:58

Précisions : ici tu trouveras ce qui m'a fait basculer dans l'Eros et l'âme ... j'en parle aussi sur mon blog : http://croisee-des-chemins.forumperso.com/oniromancie-f18/exorciser-le-pretre-t84.htm?highlight=pr%eatre c'est vraiment un grand rêve.

Enfin, il y a le corps (monde physique, incarnation), l'âme (émotions, monde psychique, érotique), l'esprit (spiritualité) et le mental (pensée) ... est-ce que je vis dans un monde mental uniquement ? Non je vis dans un monde incarné, physique, érotique, spirituel et tout cela est à prendre en compte ...

Voir le tout en 3, c'est une vision spirituelle. Le 4 est terrestre, incarné. Quand l'égo (identification littérale à l'esprit : il parle uniquement) s'en mêle :

Le spirituel ne veut pas du mental ("je ne pense pas, ne réfléchis pas à ce que je dis"), du discernement, de la maîtrise alors il juge et s'identifie à son jugement, ils identifient les autres à son jugement et ne les remet pas en question (il ne réfléchit donc pas).
Le mental ne veut pas du psychique, de l'éros (je ne ressens rien, je n'ai pas d'âme et de cœur) alors il contrôle, se contrôle pour que lui-même et les autres ne ressentent rien.
Le psychique ne veut pas de l'incarnation, il veut rester platonique et passionné dans l'âme et ne passe pas par le corps alors il se pose en victime de tous et de tout car rien ne se passe dans sa vie. Il s'abandonne uniquement dans le ressenti. Il va pleurer alors qu'il va passer à l'acte et ses pleurs le retiennent car "son malheur est un bonheur, il y a un bénéfice à souffrir".
Le corps, l'action ne veut pas de spiritualité : il veut de la performance, du faire, du résultat et n'a pas de spiritualité (athéisme, matérialisme, spiritualité) alors il ne dit pas, il ne fait que faire pour ne pas rêver, idéaliser ... il devient comme le hamster qui court dans sa roue : la roue a un moment va plus vite que lui il ne suit plus son mouvement : il suit le mouvement de la roue, le mouvement ne vient plus centre, il vient de l'extérieur.

Pourtant ... (si l'énergie est répartie à 25% dans les 4, il se peut que j'en ai plus dans l'un et moins dans l'autre)

... c'est par le mental que j'évacue le trop plein de spirituel ...
... c'est par l'âme, l'éros, l'émotion que j'évacue le trop plein de mental ...
... c'est par l'action, le passage à l'acte que j'évacue le trop plein d'émotions ...
... c'est par le fait de donner du sens (spiritualité), de dire que j'évacue le trop plein d'actions, de faire ... : je m'arrête et je me mets à rêver, poétiser, écrire, ...

Souvent, l'esprit égotique utilise le corps et le mental pour arriver à ses fins : "je fais" parce "je dois" et refuse de réfléchir au sens qui dépasse l'égo, refuse de réfléchir sur l'égo et ce qu'il fait. Là c'est le mental ajusté qui est jugé, mis de côté. Notre société fonctionne comme cela : ne pas réfléchir, ne pas prendre conscience et encore moins se relier à l'âme, à la passion, la ferveur et l'éros. Alors je ne fonctionne pas comme le monde à l'extérieur. Je suis bien seul, non isolé. Je me rends de temps en temps sur ma montagne intérieure en même temps je ne me coupe pas des autres. Je sais que je peux le faire pour dire "moi je suis différent, je ne fonctionne pas comme vous" et je m'éloigne pour me le prouver. Si je veux me le prouver, c'est que je peux en douter et que je suis potentiellement comme eux.

L'égo est à mettre au service de l'âme et du mystère. Lui, il tente de les évacuer : il en a peur. Le tout est de combattre le tyran, le vieux roi, le juge intérieur qui met l'âme au cachot, le sauvage au fin fond d'un lac (lire Jean de Fer) et qui coupe les ailes de l'Eros. La lutte est intérieure. Quand le roi arrive, la spiritualité se met au service de l'âme qui est délivrée, qui est en paix, des ailes lui poussent ... Eros revole, le feu revient à la vie tel le Phénix et le Sauvage sort du fond du lac de tristesse qui a été écopé ... Le mental se met alors au service de ce roi qui dit : "c'est l'âme ma reine et vous nous suivrez tous les 2". Le mental, la psychologie, le corps est au service de la spiritualité et de l'âme qui ne les prend pas comme des objets : elles les prend pour des sujets qui ont une grâce, une place, une fonction, une intelligence et un sens. Ils n'ont plus peur les uns des autres. Ils collaborent. Le mental égotisé ne projette plus sur l'âme le gouffre sans fond qu'il a lui-même crée dans la vie de l'individu car c'est lui qui le crée et qui accuse l'âme de ce gouffre. L'âme invite à vivre jusque dans la mort. C'est l'âme qui comble le gouffre ... pas l'inverse ... cela c'est l'expérience de ma vie.

Ne pas aller vers l'âme, l'Eros, c'est ne vivre uniquement que sur les plans spirituels et mentaux ... où est le corps ? Où est l'âme ?

Concernant l'amour, si ce n'est pas lui qui est dans le coeur, c'est alors le pouvoir qui prend sa place...

Un peu de musique dans tout ça : les rois du monde, ceux qui vivent sans passion, qui ont peur de l'amour :







Les rois du monde vivent au sommet

Ils ont la plus belle vue mais y a un mais

Ils ne savent pas ce qu'on pense d'eux en bas

Ils ne savent pas qu'ici c'est nous les rois



B: Les rois du monde font tout ce qu'ils veulent

Ils ont du monde autour d'eux mais ils sont seuls

Dans leurs châteaux là-haut, ils s'ennuient

Pendant qu'en bas nous on danse toute la nuit



{Refrain:}

Nous on fait l'amour on vit la vie

Jour après jour nuit après nuit

A quoi ça sert d'être sur la terre

Si c'est pour faire nos vies à genoux

On sait que le temps c'est comme le vent

De vivre y a que ça d'important

On se fout pas mal de la morale

On sait bien qu'on fait pas de mal



M: Les rois du monde ont peur de tout

C'est qu'ils confondent les chiens et les loups

Ils font des pièges où ils tomberont un jour

Ils se protègent de tout même de l'amour



R et B: Les rois du monde se battent entre eux

C'est qu'y a de la place, mais pour un pas pour deux

Et nous en bas leur guerre on la fera pas

On sait même pas pourquoi tout ça c'est jeux de rois



R, B et M: Nous on fait l'amour on vit la vie

Jour après jour nuit après nuit

A quoi ça sert d'être sur la terre

Si c'est pour faire nos vies à genoux

On sait que le temps c'est comme le vent

De vivre y a que ça d'important

On se fout pas mal de la morale

On sait bien qu'on fait pas de mal



{au Refrain}...



Bien à toi,

Alex

_________________
Un parmi les autres, porté par l'âme du monde, je vis dans la grâce d'être vivant jusque dans la mort pour renaître et vivre à travers elle pleinement mon destin en osant sentir la puissance de ma lumière, en osant regarder la noirceur de mon ombre et dans cette unité communier avec la gloire de l'âme qui m'a choisi en l'honorant, la bénissant d'être qui elle est

"Les dieux se rient de nos théories" C.Singer

Faire que le rêve devienne la vie et l'idéal s'incarne, se matérialise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyrock.com/
Hermite
Curieux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 34
Age : 30
Localisation : Marche dans un monde qu'il préfère ne pas voir
Pratiques Occultes : Blanc, énergétique et Divination
Date d'inscription : 15/08/2008

MessageSujet: Re: L'Hermite : un homme perdu dans un monde qui ne le comprend pas   3rd Septembre 2008, 00:05

L'éducation fait de toi ce que tu es. Pourquoi le singe fait-il comme l'homme. Ce n'est pas parce qu'il a vu ce que cela lui apporterais mais juste parce qu'il a vu l'homme le faire et le refaire. Certaines expériences ont été réaliser sur les singes, qui montre ce que je viens de te dire. Pourquoi cela serait différent pour l'homme.
Par contre, je te ferais dire que toi même tu confonds être et être comme. Le singe ne veut pas devenir un homme mais être comme un homme.

Depuis quand l'homme a une part de divinité. Il n'y a pas moins divin que l'homme.

Tu veux voir le monde comme ta famille, on m'a toujours dit "On choisit ses amis, on ne choisit pas sa famille". Un jours ton frère te tuera sans aucune raison et à ce moment là tu te demanderas juste avant de sombrer, pourquoi j'ai pris mon voisin dont je ne sais rien pour mon frère.
L'astrologie ne montre pas tout d'une personne, tu es gémeau donc tu es ainsi mais si tu ne connaissais rien de ce signe, tu penses réellement que tu serais pareil. Par exemple, je suis taureau et pourtant, rien ne me rapproche de cela parce que je ne savais pas jusqu'à quelque temps ce que cela signifié.

La passion n'a jamais mené a rien qu'à des personnes malheureuse, regarde bien autour de toi et réfléchit, tu remarquera que ce n'est pas la passion qui nous fait évoluer, que la passion nous fait tout oublier pour nous jeter dans le vide et nous écraser contre les rochers en bas de la falaise.

Tu vis donc pour toi, pour ta passion, pour ton bonheur. Tu ne pense qu'a toi en écoutant que ton âme. L'âme n'est que toi, l'esprit t'emmène a penser aux autres. L'un te fait faire ce que tu aimes et l'autre veut te faire faire ce que tu dois faire. Mais la question est de choisir entre l'un est l'autre ou les deux. Tu as choisit le premier choix, tu ne penses donc qu'à toi. Tu te moque de ce qu'une autre personne peu penser ou être. Si tu prends l'esprit, tu ne penseras qu'à ce qui t'entoure et plus jamais à toi même. Si tu choisis les deux, tu auras un juste milieu. C'est ce que j'essaye d'expliquer aux gens. Après, il ne tiens qu'à eux de faire un choix. J'ai déjà fait le miens.

L'égo ne contrôle rien, il fait partie de toi comme la haine, la vie ou autre chose. Pourquoi le mettre au service de l'âme, parce qu'il est considéré comme mauvais !! Mais si tu n'avais pas l'égo, tu ne pourrais pas vivre. En prenant l'âme comme seul chose importante, tu ne fais que survivre.

Ton expérience a beau être belle, elle ne peut pas être considéré comme le cas de tout le monde. Pour ma part, je suis un scientifique et j'observe la même rigueur qu'un scientifique. Cela signifie, d'abords émettre une hypothèse, ensuite vérifier cette hypothèse par l'expérience et l'observation de ses expériences sans rentrer dans l'expérience soit même. Ainsi, j'ai émis plusieurs hypothèse, celle de l'Eros important pour vivre et j'ai cherché a vérifier mon hypothèse en observant les couples qui m'entourer, les personnes qui s'aimer. Après en avoir observé beaucoup, je me suis dit que l'hypothèse était mauvaise. Et j'ai continué ainsi, jusqu'à avoir une hypothèse qui puisse être totalement vérifier. C'est celle que je te donne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyahe Heyaha
Mage de l'Esprit
avatar

Masculin
Nombre de messages : 991
Age : 34
Localisation : Contre un arbre ... une flèche d'Eros dans le coeur
Pratiques Occultes : Tarot,Astrologie,révélateur d'ombres,connexion avec les esprits, daimons, déverrouilleur des coeurs
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: L'Hermite : un homme perdu dans un monde qui ne le comprend pas   3rd Septembre 2008, 01:10

Citation :
L'éducation
fait de toi ce que tu es. Pourquoi le singe fait-il comme l'homme. Ce
n'est pas parce qu'il a vu ce que cela lui apporterais mais juste parce
qu'il a vu l'homme le faire et le refaire. Certaines expériences ont
été réaliser sur les singes, qui montre ce que je viens de te dire.
Pourquoi cela serait différent pour l'homme.

Parce que l'homme n'est pas le singe. Il est notre cousin. Es-tu ton cousin ? Tu peux faire comme lui et lui comme toi mais tu ne peux être lui.

Citation :
Par contre, je te
ferais dire que toi même tu confonds être et être comme. Le singe ne
veut pas devenir un homme mais être comme un homme.

Oui c'est juste.
Citation :

Depuis quand l'homme a une part de divinité. Il n'y a pas moins divin que l'homme.

Je t'invite à relire toutes les mythologies existantes sur la création de l'humanité : ils viennent des dieux. Ils sont leurs enfants.

Citation :
Tu veux voir le monde comme ta famille, on m'a
toujours dit "On choisit ses amis, on ne choisit pas sa famille".

Je nais dans une famille puis je peux complètement couper les ponts avec elle et vivre au bout du monde. Là, j'en fonde une nouvelle.

Citation :
Un
jours ton frère te tuera sans aucune raison et à ce moment là tu te
demanderas juste avant de sombrer, pourquoi j'ai pris mon voisin dont
je ne sais rien pour mon frère.

Eh bien oui, il y a meurtre dans la fraternité. Les mythes en parlent abondamment.
Citation :

L'astrologie ne montre pas tout d'une personne,
tu es gémeau donc tu es ainsi mais si tu ne connaissais rien de ce
signe, tu penses réellement que tu serais pareil. Par exemple, je suis
taureau et pourtant, rien ne me rapproche de cela parce que je ne
savais pas jusqu'à quelque temps ce que cela signifié.

Bien sûr y a une astrologie ésotérique, du mystère. Pas d'astrologie sans mythologie :

Les images données par les mythes viennent des dieux, d'entités qui ne viennent pas de "moi" et ce qu'elles donnent, c'est divin. Le mythe est divin. L'astrologie dite « traditionnelle » est en fait une astrologie qui vient des Grecs. Elle a été laïcisée et rationalisée. Ce n’est pas la plus ancienne des astrologies. Elle est coupée du mythe et de l'image. Elle "galère" à mon sens pour relier une planète à un trait de caractère et le voit partout comme Freud voit le pénis partout. Cela, c'est une farce de Mercure, Hermès, messager des dieux. Il la fait au moi, à l’égo qui cherche à créer lui-même la vérité, qui lutte contre l'image et qui s'identifie à son discours sur l'image et sur l'astro ... le Mercure se répand alors partout et je vois tout partout (la peur en Saturne, Uranus, Mars, ...) et ce n'est pas pas ça le tout dans tout. Le tout dans tout, pour moi, c'est discerner chaque particularité, spécificité qui n'est pas ailleurs. L'astrologie coupée du mythe dans sa méthode n'a pas accès à la connexion au signe Vierge et aux signes après la Vierge : elle ne discerne pas le récit, la fiction de l'image.

L'astrologie "ère du Poissons", grecque n'a pas intégré Mercure en Vierge qui discerne, trie, sépare, marque la frontière ... tout alors se mélange et ça se répand partout tel le mercure ... Il s'agit de discerner, de trier, de choisir, de refuser, de renoncer, de spécifier, de nommer, de relier à mon sens. Là est la tâche du moi qui se met au service de Mercure, maître de l'astrologie et non de Prométhée qui sait comme et pour les hommes et contre les dieux. Elle n'a pas non plus intégrée la Lune qui a son domicile en Vierge (astrologie ésotérique) : celle qui innove après avoir filtré, à l'imagination, celle qui est connectée à l'inconscient et aux dieux.

Citation :
La passion n'a jamais mené a rien qu'à des personnes malheureuse,

Je t'invite à relire mon expérience. Je suis passionné et je suis heureux et être heureux ce n'est pas ne plus souffrir : c'est accepter ce qui est : la tristesse comme la joie. En vient un sentiment d'unité avec moi-même et le monde. La question est à mon sens "comment je vis la passion ?" Est-ce que je la vis pour que tout soit détruit ? Non ! Elle est canalisée, maîtrisée. Je n'ai pas peur d'elle et ne suis pas malheureux de la vivre : c'est tout le contraire : avant j'étais un mort-vivant : pas de passion.

Citation :
regarde bien autour de toi et réfléchit, tu remarquera que ce n'est pas la passion qui nous fait évoluer

A mon sens, le but du monde n'est pas de progresser, d'évoluer.

La conception énergétique de Jung est une conception finaliste de l'âme, appelée à
se substituer à certains égards à une conception causaliste-mécaniste linéaire,
attachée principalement à une recherche étiologique, comme celle de Freud, par
exemple. Une vue énergétiste-finaliste des choses permet ainsi à Jung de
montrer que régression n'est pas nécessairement synonyme d'involution et
de dégénérescence (reculer pour mieux sauter!), pas plus que la progression
n'est toujours synonyme d'évolution et de progrès. L'une comme l'autre sont des
formes de transformation d'énergie et comme telles se trouvent dans un rapport
dynamique et dialectique (1928, EP, 53-4 et 63; GW, 61-2 et 77).



In Jung et la psychopathologie, Pinterovic' A, éditions lulu.com (à paraître)

Grandir n'est pas nécessairement un signe d'évolution et de progrès.
Retourner au pays de l'enfance est essentielle pour le psychisme. Pire,
si le moi refuse ce retour, cet inceste symbolique, cela peut entraver
la croissance, l'évolution, la transformation.

N'oublie pas Clio :

Citation :
Il est vrai qu'à l'époque où nous vivons, l'histoire a mauvaise presse.
Je me souviens d'une anecdote. Lorsque je conduisais une délégation
ministérielle croate au Parlement européen, lors de la visite chez le
président du Parlement à l'époque; le socialiste espagnol Baron Crespo,
ce monsieur m'avait demandé comment on pouvait expliquer ce conflit
serbo-croate. Je lui ai répondu que je devrais faire un peu d'histoire.
Là-dessus, il a répondu, se croyant très spirituel et très cultivé:
«Vous savez ce qu'a dit le philosophe marrane Maïmonide? «Si Dieu avait
voulu que les gens regardent en arrière, il leur aurait mis des yeux
dans le cou.» Je lui ai répondu: «Monsieur le Président, un philosophe
français a dit: «Les peuples qui ignorent leur histoire sont condamnés
à la revivre.» Il s'est levé alors et m'a dit simplement: «Au revoir,
Monsieur!»
Oui, l'histoire a mauvaise presse! Le grand psychologue jungien James
Hillman l'a déjà constaté en écrivant : «Je chevaucherai ce cheval de
l'histoire jusqu'à ce qu'il s'effondre, car je soutiens que l'histoire
est devenue le Grand Refoulé. Si, à l'époque de Freud, c'était la
sexualité qui était le Grand Refoulé et l'instigatrice du ferment
interne des psychonévroses, aujourd'hui, la seule chose que nous ne
voulons tolérer est l'histoire. Non: nous sommes tous des prométhéens
avec une foule de possibilités, d'espoirs pandoréens, ouverts,
désencombrés, avec l'avenir devant nous, si divers, si beaux, si neufs
– hommes et femmes neufs et libérés vivant en avant vers une science
fiction. Alors l'histoire gronde en dessous; poursuivant son œuvre dans
nos complexes psychiques.»

Citation :
que la passion nous fait tout oublier pour nous jeter dans le vide et nous écraser contre les rochers en bas de la falaise.

Comme je l'ai dit ci-dessus, elle comble le vide que crée l'égo. C'est l'égo qui jette dans le vide, l'âme, contre les rochers.
Pour quoi le répètes-tu : tu l'as dit ci-dessus ? J'entends que pour toi la passion fait tout oublier, nous balance, nous écrase. Je vois les choses différemment.

Citation :
Tu vis donc pour toi,

Je ne dis pas ça.

Citation :
pour ta passion, pour ton
bonheur

Partagé pour un autre et le monde.
Citation :

Tu ne pense qu'a toi en écoutant que ton âme.

Non l'âme ouvre sur le monde. "Devenir soi-même pour être au service de tous" Jung. Comment aimer si je ne m'aime pas ?

Cela c'est l'anima qui m'y pousse. Si ceci ce n'est pas du social, c'est quoi ?

Citation :
Je suis aussi impliqué et ce grandement dans
l'organisation d'une initiation à la masculinité (3mois de préparation,
déplacements). J'organise un atelier de communication non-violente dans
ma ville. Le 1er.
Je vais probablement donner cours en octobre. Je vais
publier mon mémoire prochainement et continue la publication des
oeuvres traduites par mon psy. Je m'abandonne à l'Eros et tout autour
de moi roule ! Pas de puits, pas de trou ! Je n'ai rien à
contrôler...je reste juste vigilant.

En résumé : j'ai la
passion, l'amour, l'Eros en moi, j'ai l'argent qui entre, je suis au
fond de ma tristesse, les projets aboutissent, la créativité est
florissante sur mon blog (écriture), je poétise, je rencontre des gens,
j'ai une spiritualité et j'ai le projet d'aller vivre une semaine avec
des SDF dans la rue pour les écouter et les inviter à venir vivre une
initiation à la masculinité. Cerise sur le gâteau : je commence à
recevoir des gens en thérapie sous peu.

Citation :
L'âme n'est que
toi, l'esprit t'emmène a penser aux autres.

Conjuguer les 2 à la fois.


Citation :
L'un te fait faire ce que
tu aimes et l'autre veut te faire faire ce que tu dois faire. Mais la
question est de choisir entre l'un est l'autre ou les deux.

Citation :
Tu as
choisit le premier choix, tu ne penses donc qu'à toi.

Voici un bulletin d'inscription du séminaire que j'organise. C'est le 1er dans ma ville. Mon intention en l'organisant est de contribuer à la transformation sociale. Tu viens ? Je t'y invite !






Fatigué de la violence des
mots ou du silence ?



Soif d’une
communication plus authentique et plus vivante ?



Tenté par
l’expérience du non-jugement et de l’empathie ?



Besoin de retrouver le chemin du cœur dans la relation ?


Alors la
« Communication Non-Violente » (CNV) est pour vous.


Développé Marshall
ROSENBERG, docteur en psychologie, ce processus de communication vous fera
expérimenter un nouvel art de vivre en accord avec vous-même et avec les
autres.



Séminaire
d’introduction à la


« Communication Non-Violente »


Animé par Vincent HOUBA, formateur certifié en
« Communication Non-Violente »








Au cours de cet atelier,
vous aborderez la pratique de cette manière de communiquer sous forme de
présentations théoriques ponctuelles et de mises en situation réelles (comment
exprimer la gratitude, la colère, comment dire non,…)


Vous apprendrez à identifier ce qui, dans la
communication, entraîne un enrichissement des relations et ce qui, au
contraire, provoque des tensions, de la résistance, et même de la violence.
Mieux-être avec vous-même et mieux-être avec les autres. Il s’agit de se
rééduquer à vivre en fidélité à soi tout en respectant l’autre.





DATES : Samedi 13 & dimanche 14
septembre 2008 de 9h30 à 17h





LIEU : Au Quai. Centre de Planning et de Consultations asbl rue Duquesnoy 19
7500 Tournai.


Prévoir de quoi écrire et pouvoir s’installer
confortablement. Prévoir pique nique du midi.


Collations sur place.





PRIX : 175
€ pour les particuliers 215 € pour les
assujettis TVA 300 € pour les
professionnels.


L’argent ne doit pas
être un obstacle à votre participation, nous pouvons en parler dans la
discrétion.





INFOS :
Walnier Alexandre (voir mail ci-dessous)






FORMULAIRE
D’INSCRIPTION



A renvoyer à Walnier Alexandre 50 rue....
Kain ou s’inscrire par mail :
Email : clidre@hotmail.com
(possibilité d’obtenir le formulaire par mail sur simple demande)





NOM………………………………………PRENOM………………………………


Rue………………………………………….…N°…………..…….CP……………Localité…………………………………………………….


Tél………………………………………… S’inscrit
aux soirées de sensibilisation à la Communication Non Violente des 13 et 14
septembre 2008 et verse sa participation financière de …………………………… € sur le
compte n° 063-9451239-79 .Merci de mettre en communication lors
du paiement « Acompte cnv sept 08 + nom et 1ère lettre du
prénom ».





SIGNATURE……………………………………………………

_________________
Un parmi les autres, porté par l'âme du monde, je vis dans la grâce d'être vivant jusque dans la mort pour renaître et vivre à travers elle pleinement mon destin en osant sentir la puissance de ma lumière, en osant regarder la noirceur de mon ombre et dans cette unité communier avec la gloire de l'âme qui m'a choisi en l'honorant, la bénissant d'être qui elle est

"Les dieux se rient de nos théories" C.Singer

Faire que le rêve devienne la vie et l'idéal s'incarne, se matérialise


Dernière édition par Cernunnos le 3rd Septembre 2008, 01:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyrock.com/
Heyahe Heyaha
Mage de l'Esprit
avatar

Masculin
Nombre de messages : 991
Age : 34
Localisation : Contre un arbre ... une flèche d'Eros dans le coeur
Pratiques Occultes : Tarot,Astrologie,révélateur d'ombres,connexion avec les esprits, daimons, déverrouilleur des coeurs
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: L'Hermite : un homme perdu dans un monde qui ne le comprend pas   3rd Septembre 2008, 01:10

Citation :
Tu te moque de ce
qu'une autre personne peu penser ou être.

Citation :

Si tu prends l'esprit, tu ne
penseras qu'à ce qui t'entoure et plus jamais à toi même. Si tu choisis
les deux, tu auras un juste milieu. C'est ce que j'essaye d'expliquer
aux gens. Après, il ne tiens qu'à eux de faire un choix. J'ai déjà fait
le miens.

Je suis bien dans le même élan que toi.

Citation :
L'égo ne contrôle rien, il fait partie de toi comme
la haine, la vie ou autre chose. Pourquoi le mettre au service de
l'âme, parce qu'il est considéré comme mauvais !!

Mais
pas du tout ! Il n'est pas mauvais. Il fait bien partie de nous. Il
veut simplement être le maître à bord et ne voir que par lui-même
(narcissisme primaire).

Citation :
Mais si tu n'avais
pas l'égo, tu ne pourrais pas vivre. En prenant l'âme comme seul chose
importante, tu ne fais que survivre.

L'âme et l'égo et l'égo est au service de l'âme.

Citation :
Ton expérience a beau
être belle, elle ne peut pas être considéré comme le cas de tout le
monde.

Je suis bien individué et tant mieux si je suis marginal. La statistique tue l'individualité. Elle collectivise.

Citation :
Pour ma part, je suis un scientifique et j'observe la même
rigueur qu'un scientifique. Cela signifie, d'abords émettre une
hypothèse, ensuite vérifier cette hypothèse par l'expérience et
l'observation de ses expériences sans rentrer dans l'expérience soit
même. Ainsi, j'ai émis plusieurs hypothèse, celle de l'Eros important
pour vivre et j'ai cherché a vérifier mon hypothèse en observant les
couples qui m'entourer, les personnes qui s'aimer.

Considère moi comme le 1er cas ... d'une passion vécue heureuse.
Concernant le fait de voir les choses que par la science :

Le littéralisme mène à l'idolâtrie.
L'idolâtrie signifie traditionnellement le culte de fausses images,
mais elle est en fait le faux culte des images (il n'y a pas de fausses
images). Traiter nos images comme des idées, des croyances,des théories
de causalité comme une fin plutôt qu'un moyen, comme absolus plutôt que
relatifs, c'est se laisser pétrifier par le caractère litéral et
obstruer le jeu libre de l'Imagination qui est essentiel pour la santé
de l'Âme. Nous devenons dogmatiques, et même fanatiques. Nous devenons
"intégristes" - les chrétiens qui traitent les mythes bibliques et
vérités spirituelles comme des faits historiques et instructions
littérales; les ufologues qui insistent sur l'existence littérale
d'extra-terrestres venant d'autres planètes; les matérialistes qui
croient en la seule réalité
de la matière; les cryptozoologues qui croient que les monstres des
lacs sont des créatures littérales; les scientifiques qui croient en la
vérité litérale de leurs paradigmes et hypothèses. Tous ces gens se
rejoignent dans le préjudice porté au daimonique.

Notre difficulté réside dans le fait
que nous ayions été élevés dans une vision du monde littérale. Nous
réclamons que les objets aient une seule identité simple ou un seul
sens. Nous sommes excercés à voir avec l'oeil uniquement, dans une
vision exclusive.Lorsque le surnaturel nous assaille, transformant le
profane en quelque chose de sacré, stupéfiant, nous ne sommes pas
équipés pour cela. Au lieu de saisir la vision, en méditant sur elle -
ou écrire un poème si nécessaire - nous réagissons avec effroi et
panique. Au lieu de coordonner le semblable avec le semblable -
c'est-à-dire assimiler par le biais de l'imagination la complexité de
l'image qui nous est présentée - nous téléphonons fébrilement à nos
scientifiques afin d'être rassurés. Ils nous disent alors que nous
"voyons seulement des choses" et de ce fait nous gâchons l'opportunité
de comprendre l'ordre différent et daimonique de la réalité qui repose derrière l'ordre simplement littéral.


Hillman audacieusement et
sans équivoque apparente l'Imagination à l'Âme. En un sens, il sauve
l'Âme des mains des théologiens dans lesquelles elle était tombée en
désuétude et ruines. En même temps il redonne à l'Âme l'importance
religieuse accordée au terme grec originel de "psyché" avant qu'il ne
soit repris par des psychologues modernes et
séculaires,quasi-scientifiques. Il nous rappelle que l'Âme n'est pas
une "chose" en elle-même, ni une substance; plutôt elle est une
possibilité imaginative faisant partie de notre nature, un arrangement
de perspectives. L'Âme, pour ainsi dire, imagine; et les images qu'elle
imagine sont les daimons qui se manifestent non seulement comme
personnifications, mais aussi - de manière invisible- comme
perspectives. Ils sont les yeux multiples qui regardent à travers nos
yeux. Nous appelons la perspective particulière de notre daimon le
"monde"; mais il y a autant de "mondes" qu'il y a de daimons. La réalité est originairement métaphorique, imaginative, daimonique.


http://croisee-des-chemins.forumperso.com/les-autres-theories-f26/realite-daimonique-comprendre-la-charge-anti-daimonique-t83.htm?highlight=r%e9alit%e9

A
mon sens, le savoir que tu dégages de ton observation n'est pas du
savoir car le savoir vient à mon sens après avoir osé. Le mental peut
prouver la culpabilité d'une personne et son innocence 20 minutes plus
tard. Seul l'expérience atteste des faits. Ce que tu fais là je l'ai
fait un grand bout de temps et je croyais savoir. Ceci est mon
expérience, mon chemin. Le tien peut être différent.
Citation :

Après en avoir
observé beaucoup, je me suis dit que l'hypothèse était mauvaise. Et
j'ai continué ainsi, jusqu'à avoir une hypothèse qui puisse être
totalement vérifier. C'est celle que je te donne.

Scientifiquement,
je suis la thèse vivante à mon sens qu'elle tombe et je ne suis pas le
seul. Je peux te donner en mp le nom de gens qui vivent passionnément.
Me vient une amie belge, certifiée en CNV, médecin, championne de
belgique d'équitation. Elle a écrit un roman "Ne marche pas si tu peux
danser".

Ah oui j'oubliais l'image qui montre l'intérêt de s'occuper de soi et des autres est "de passer du divan de l'analyste à la fenêtre, au monde, au jardin" : http://www.radio-canada.ca/Par4/gr/gr1406.html

Bien à toi,

Alex

_________________
Un parmi les autres, porté par l'âme du monde, je vis dans la grâce d'être vivant jusque dans la mort pour renaître et vivre à travers elle pleinement mon destin en osant sentir la puissance de ma lumière, en osant regarder la noirceur de mon ombre et dans cette unité communier avec la gloire de l'âme qui m'a choisi en l'honorant, la bénissant d'être qui elle est

"Les dieux se rient de nos théories" C.Singer

Faire que le rêve devienne la vie et l'idéal s'incarne, se matérialise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyrock.com/
Heyahe Heyaha
Mage de l'Esprit
avatar

Masculin
Nombre de messages : 991
Age : 34
Localisation : Contre un arbre ... une flèche d'Eros dans le coeur
Pratiques Occultes : Tarot,Astrologie,révélateur d'ombres,connexion avec les esprits, daimons, déverrouilleur des coeurs
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: L'Hermite : un homme perdu dans un monde qui ne le comprend pas   3rd Septembre 2008, 03:14

Citation :
Tu vis donc pour toi, pour ta passion, pour ton
bonheur. Tu ne pense qu'a toi en écoutant que ton âme.

1° Quels sont les faits, les dires qui t'amènent à dire cela ?

2° Je ne suis pas mon âme, je parle avec elle et d'ailleurs elle est "l'âme" : je ne la possède pas. Elle a une autonomie, vision, clairvoyance, intuition de feu.

Citation :
tu ne penses donc qu'à toi. Tu te moque de ce qu'une autre personne peu penser ou être.

1° Idem : Quels sont les faits, les dires qui t'amènent à dire cela ?
2° Juger c'est se trahir. Je ne vois en l'autre que ce j'ai en moi-même. Sinon je ne le verrai pas. Les jugements que tu évoques là si tu les vois chez moi, c'est que tu les as chez toi ? Ma question à effet miroir : où dans ta vie tu ne penses qu'à toi ? où te moques-tu de ce que peut penser et être une autre personne ? A moi de parer ou non s'ils ont un sens pour moi. J'invite les gens à me dire ce qu'ils en pensent et ce qu'ils sont et ont. Si j'ai un jugement, je regarde où je suis moi-même ce jugement dans ma vie. De même, un jugement est juste si j'ai envisagé et considéré l'inverse du jugement.
Psychologiquement parlant, l'esprit comme tu le nommes m'invite avec l'âme à aider les gens à sortir des relations de pouvoir et de manipulation sombre en les invitant à trouver leurs guides intérieurs : leur âme, leur esprit en eux-mêmes : point de maitre, point de sage, point de dieu. Voir ces derniers comme des archétypes. Les inviter à ne pas littéraliser et à rester critique vis-à-vis de ceux/celles qui savent ce que j'ai/ils ont à penser/ressentir/comprendre/faire/être/avoir comme idéaux/métiers. Voilà encore un point que tu m'aides à éclaircir en m'envoyant ces jugements : je mets mes dons et capacités au service des autres moi-même pour qu'ils soient libres dans leur coeur, idéaux, actes et pensées. Tu m'aides à accoucher de moi-même ! Merci Wink Si je conseille l'autre pour l'emmener où je veux selon mon projet pour lui, selon mes peurs, pour le faire penser comme moi à mon image, c'est du pouvoir en l'invitant à sortir de son centre, de l'âme. Accompagner amicalement ou non (mentoring, thérapie, conseils d'ami, enseignement, gourou, maître, ...) demande d'être soi-même au clair avec ses propres intentions et de toujours supposer, proposer, faire des hypothèses (tout simplement parce que l'apprenant a un maître en lui et l'enseignant un ignare complet en lui et que ce sont eux les maîtres : l'ignare et le maître intérieurs) : "je ne sais pas pour toi". Le risque, c'est de s'identifier soi-même au Maître, au savoir, à la connaissance, de refuser que je ne peux pas connaître l'âme et le mystère de l'autre. Le risque c'est d'inciter l'autre à se voir comme un ignare (comme ça ce n'est pas moi c'est l'autre!) qui ne comprend rien sur lui-même, la vie et ses relations qui n'a pas de maître intérieur, qui est en retard. Il refuse là d'accepter son maître intérieur en le projettant uniquement à l'extérieur. Cela crée une dépendance entre les 2 : "j'ai besoin de toi vue que tu sais pour moi, que tu me comprends parfaitement et tu sais ce dont j'ai besoin." Lui balancer ses propres thèses sur ce qu'il a à faire/dire/penser/ressentir ,c'est le pousser dans le gouffre en l'invitant à se dissocier de lui-même en lui montrant qu'il n'est pas maître : le maître de sa vie, c'est l'autre. Selon mon expérience, il y a bien plus de risque à cela qu'à suivre l'âme et l'amour : j'ai failli sauter par la fenêtre après un cauchemar en gobant toutes les pensées de quelqu'un après les avoir fait miennes (cela s'appelle une percée scopique). Pour en arriver là, j'ai moi-même mis à distance certaines relations en actes/pensées et je suis conscient de part ma thérapie/cheminement avec les Warriors/supervision psychothérapie de mes ombres de pouvoir, de prendre pour un maître qui "sait" et qui a tout compris. Mon intention est donc de mettre au service des autres mon talent, mes compétences pour les inviter à être libre, pour les inviter à aller vers le mystère de qui ils sont : je ne sais pas où ils vont, ce n'est pas à moi d'en décider. Je suis fier de les inviter à aller vers la liberté, vers leur maître intérieur, vers leur centre.

Qu'en penses-tu ?

Petits oublis : le risque de littéraliser (science, religion, ufologie, ...) : misonéisme ("la thèse encore réfutable et pouvant être abandonnée devient dogme pour ne pas être réfutée (souvent au moment même où des éléments contradictoires à la thèse apparaisse), pour ne pas être amené à reconnaître que je me suis trompé, que je ne suis pas un maître, que j'ai un ignare, que j'ai encore des choses à apprendre, que je ne sais pas tout, que je n'ai pas tout vue, questionné") et obscurantisme ("j'ai le savoir [car je suis un prêtre, un envoyé de dieu, un scientifique qui peut tout montré/démontré] les autres ne sont pas valables qu'ils soient individuels et collectifs").
http://fr.wikipedia.org/wiki/Misonéisme
http://fr.wikipedia.org/wiki/Psychologie_analytique#La_question_de_la_r.C3.A9sistance_.28ou_le_mison.C3.A9isme_d.C3.A9passable.29

Je reviens sur l'âme : elle est une inspiratrice, dans la relation, dans le "religere" :

Je comprends aussi la fonction transcendante de l'anima dans la relation persona-ombre.
Si en société, je me tais et m'efface. Alors mon ombre est bavarde comme une pie et me fait prendre toute la place.
La dualité est donc : je me tais, je m'écrase VS je parle beaucoup et je prends toute la place.
Derrière la persona, il y a des besoins idem derrière l'ombre. Une fois, la tension et les besoins de chaque partie conscientisés, une question me vient : "Comment m'exprimer tout en restant à ma place ?" La réponse viendra de l'anima, de l'inconscient : dans mon cas, en proposant, en répondant aux questions posées, en demande à l'autre s'il est d'abord d'aborder tel ou tel sujet,
équilibrer "parler" et "écouter", ... Ecouter l'âme lors du conflit est intérieur est d'une puissance créatrice énorme : une solution toute nouvelle et non aperçue où les 2 se réconcilient apparaît. Je suis en chemin là-dessus depuis 5 ans. Elle m'aide à être au service des autres et de moi-même en même temps (Axe Lion/Verseau ... l'axe de mes racines/destinées). Elle est dans le complémentaire. En étant fidèle à l'âme, le moi est invité à se réconcilier avec l'autre, le tout et la vie. Tu dis que je suis dans le "moi je" uniquement et puis tu me dis de ne pas prendre en compte l'âme, la passion, de garder le contrôle donc la division donc d'être dans le "moi je" vue que c'est l'âme/l'esprit qui invitent à la réconciliation des contraires et non le "moi". Je suis là en face d'un double message contradictoire que tu m'envoies.Es-tu d'accord avec cela ? Si oui, pour quoi le fais-tu ? Vois-tu que d'une part, tu dis "ne va pas vers l'âme, elle t'enfonce" et d'un autre côté, tu dis "Réconcilie les opposés, va vers l'équilibre" ce qui est la fonction même de l'âme démontrée par Jung (scientifiquement parlant!) ?! En bref, vois-tu que tu me dis "va vers l'âme" et "ne va pas vers elle" ? Te cherches-tu toi-même dans ta relation à l'âme/l'esprit ? Es-tu pris en sandwich dans une tension de la suivre/ne pas la suivre ?


Sur la considération de mon expérience comme étant valable :
Citation :

"Peu importe ce que le monde pense de l'expérience religieuse; celui qui l'a faite possède l'immense trésor d'une chose qui, pour lui, est devenue une source de vie, de signification et de beauté et qui a donné un nouvel éclat au monde et à l'humanité. Il a la foi et la paix. Où est le critère qui permettrait de dire qu'une telle vie n'est pas légitime, qu'une telle expérience n'est pas valable, et qu'une telle foi n'est qu'une simple illusion? Y a-t-il en fait une meileure vérité sur les choses ultimes que celle qui nous aide à vivre?"
Jung

Citation :
"L'anima inconsciente est un être autoérotique, tout
à fait incapable de relation, qui ne cherche rien d'autre
que la prise de possession totale de l'individu, ce par quoi un
homme se trouve féminisé d'étrange et
pernicieuse manière. Cela se manifeste par une humeur
instable et un manque de contrôle de soi qui finissent par
corrompre également les fonctions jusque-là
sûres et raisonnables, par exemple l'intelligence, en
engendrant des pensées et des opinions pareilles à
celles que l'on blâme à juste titre ches les femmes
possédées par leur animus."
Jung


L'anima conscientisée, personnifiée, acceptée est toute inverse : laisse libre, érotique avec les autres et l'esprit, capable de relation, humeur stable, homme de coeur, respectant la pensée, l'intelligence, le rationnel.
La refouler, c'est se condamner à être posséder par elle et être incapable de nouer des relations synergétiques (réciproques) avec les autres.

Credo quia magister sum …
Il
m’arrive quelquefois, lorsque trop fatigué ou trop énervé, lorsque la
lune est très près ou un trésor trop loin, que je ne puisse fermer
l’œil. Alors, il m’arrive, quelquefois, malgré ou peut-être à casue de
la perspective du lendemain, que je croie.
Et je crois alors
Que les écoles ne devraient pas être des casernes, des gendarmeries, des termitières, cléricales ou laïques.
Que l’éducation n’est pas un travail à la chaîne,
Que les programmes, les horaires, les manuels ne sont pas l’essentiel,
Que les programmes, les horaires, les manuels ne m’ont rien fait, que je fais les programmes, les horaires, les manuels,
Qu’en
rénovant sans cesse les méthodes, les programmes, les matières, les
manuels, on ne rénove rien du tout, car on ne change guère l’homme,
Que le bourrage de crâne « scientifique » représente la dernière édition contemporaine de l’obscurantisme triomphant,
Que la Tv, Internet, la radio, le tourne-disque, le Dvd, la K7 vidéo ne combleront jamais mon inexistence,
Que
la « spécialisation » technicienne, isolante et isolée de la réalité
humaine perd toute valeur de culture et devient aliénation,
Que le «
savoir » et le « savoir-faire » ne sont pas des systèmes clos où on
peut pénétrer sans risque en laissant sa personnalité au vestiaire,
Que la véritable pédagogie se fout de la pédagogie,
Que la qualité d’un professeur ne se mesure pas à sa popularité, à son succès, à sa réussite sociale, à sa démagogie,
Que
si je suis chahuté, si je n’ai pas d’autorité, c’est que je confonds
les valeurs, que je manque de caractère, que je ne pèse pas lourd en
face des élèves, que je me sens inconsciemment inférieure aux élèves,
Que si je suis chahuté, c’est que je ne suis plus, que je parais.
Oui alors je crois
Que je ne suis maître que si je me reconnais comme faillible et mortel,
Que je ne suis maître que si je n’ai pas peur, surtout de moi,
Que je ne suis maître que si je suis garant et révélateur de ma vérité,
Que je ne suis maître que si je suis d’abord maître d’humanité avant d’être spécialiste dans tel domaine,
Que je ne suis maître que si je suis le garant de l’existence des valeurs humaines,
Que je ne suis maître que si je ménage la confrontation de chacun avec soi-même,
Que je ne suis maître que si je suis, tout simplement,
Que je ne suis maître que si j’accepte ma solitude,
Que je ne suis maître que depuis le jour où j’ai compris qu’il n’y a pas de maître.
Oui, je crois alors aussi
Que
lorsque je pénètre pour la 1ère fois dans une classe, je me soumets à un
rituel qui consacre un contrat de relations mystérieuses, qui me
rendent témoin des possibilités humaines,
Que mes élèves, à travers ma parole, attendent, souvent sans le savoir, une leçon de vie,
Que l’éducation n’est pas tout, mais qu’elle n’est pas rien non plus,
Que l’éducation est d’abord la recherche de l’Homme,
Que l’éducation est d’abord un rapport humain qui a une valeur en lui-même et par lui-même,
Que l’éducation, c’est la construction du destin de l’homme,
Que
l’éducation commence par un besoin de maître et qu’elle s’achève par la
découverte qu’il n’y a pas de maître, que chacun est le maître de son
destin,

Que toute information est une formation à l’être humain et le risque aussi, d’une déformation.
Je crois alors fermement
Que plus on fait de pédagogie et plus la culture fout le camp,
Que mon éducation doit sortir du chaos actuel,
Que
les sciences, qu’elles soient « exactes » ou « humaines », ne peuvent
guère m’y aider, car ce n’est pas la science qui fonde l’homme mais
l’homme qui fonde les sciences,
Qu’il m’est essentiel d’arriver à
formuler un idéal humain capable de prendre en charge la société dans
laquelle vivront mes enfants,
Qu’il m’est essentiel d’arriver à définir l’Homme de notre temps,
Que
la culture générale, tellement vilipendée aujourd’hui, nous est plus
essentiel que jamais que jamais pour provoquer le miracle de l’harmonie
entre l’Homme et l’Univers,
Qu’il nous est essentiel de faire
renaître de ses cendres une nouvelle culture générale de l’Occident, la
plus générale possible, pour contrecarrer l’aliénation spécialisante et
technocratique,
Que mon éducation, en fin de compte, doit tendre de
nouveau, comme à l’aube de son avènement, à révéler à chaque homme
cette parcelle de l’Homme éternel et universel seul susceptible d’être
aimé, bon et mauvais, beau et laid, vil et sublime, s’il reste vrai que
la seule finalité possible de la culture, et donc de l’éducation, c’est
que les hommes puissent continuer à vivre et à créer ensemble

A.Pinterovivc’


"Mais à la toute-puissance et à la brutalité des convictions collectives il n'y a rien d'autre à opposer que le mystère de son âme vivante." Jung



Pour toi Hermite qui tente scientifiquement et rationnellement de comprendre le monde (ce dont je ne juge pas) :

"Ce n'est pas tant la connaissance de la vérité qui nous est nécessaire, c'est la découverte de la voie intérieure qui nous permettra d'en faire l'expérience." Jung

Concernant le divin, l'homme l'a en lui. Il n'est pas le divin. Avoir n'est pas être. J'ai de la compassion en même temps je ne suis pas la compassion.


Bien à toi,

Alex

_________________
Un parmi les autres, porté par l'âme du monde, je vis dans la grâce d'être vivant jusque dans la mort pour renaître et vivre à travers elle pleinement mon destin en osant sentir la puissance de ma lumière, en osant regarder la noirceur de mon ombre et dans cette unité communier avec la gloire de l'âme qui m'a choisi en l'honorant, la bénissant d'être qui elle est

"Les dieux se rient de nos théories" C.Singer

Faire que le rêve devienne la vie et l'idéal s'incarne, se matérialise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyrock.com/
Hermite
Curieux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 34
Age : 30
Localisation : Marche dans un monde qu'il préfère ne pas voir
Pratiques Occultes : Blanc, énergétique et Divination
Date d'inscription : 15/08/2008

MessageSujet: Re: L'Hermite : un homme perdu dans un monde qui ne le comprend pas   7th Septembre 2008, 03:36

Bon comme tu le vois, j'ai pris mon temps pour te répondre, car tu as souhaité répondre avec de long texte et que je ne te cacherais pas que, même si j'aime énormément lire, j'aime que les gens aillent droit au but.

Bon commençons par regarder le fait que tu dises que l'homme est l'enfant des dieux. Je t'inviterais donc a relire également les mythologie et tu remarqueras que les dieux ont créé l'homme mais qu'ils ne sont pas leurs enfant. Par exemple, si je me rappel bien, dans la mythologie grecque, l'homme à été créé à partir de glaise. Quel est le coté divin caché dans cela ? Je vais te le dire, aucun. Ils nous ont créé comme nous créons des tours avec des légos, on entasse des légos les uns sur les autres et à la fin, on est tout content de ce que l'on a fait. Et pourtant, cette tours n'a rien de l'humain qui l'a créé.

Comme je te l'ai déjà dis avant, ton expérience n'est pas la seul que je prenne en compte et je rajouterais même qu'elle n'est pas terminée, elle ne peut donc en aucun cas être prise en compte (pour l'instant) dans mes expériences. Mais sache que si elle continue ainsi, alors je devrais changer ma théorie, c'est tout. Ce n'est qu'une théorie parmi tant d'autre qui peuvent tout aussi bien fonctionner.

Je vais te dire une chose que je n'aime pas chez toi, c'est la capacité que tu as de dire les choses sans les expliquer réellement. Je m'explique, tu me dis que pour toi le but du monde n'est pas d'évoluer, mais tu ne nous explique en rien pourquoi ni même ce que c'est pour toi, dans les phrases qui suivent. Tu nous parles ensuite de la nécessité de l'histoire en faisant une citation, mais je ne te cacherais pas que je ne vois absolument pas ce que cela vient faire ici. Bon après, je peux parfaitement me tromper, mais je te demande alors de m'expliquer.

Comme tu l'as dit, c'est l'égo qui nous balance dans le vide et la passion sur les rochers, mais lequel des deux nous tue réellement ?

L'ame, l'ame et encore l'ame. Je vais te dire ce qu'est pour moi l'ame. L'ame te permet de savoir qui tu es, l'ame c'est toi et personne d'autre. Certaine personne aime a penser que se connaitre soit même, c'est mieu connaitre les gens qui t'entoure. Mais comme tu me l'as déjà tant dis, toi, ce n'est pas quelqu'un d'autre. Ainsi ce connaitre soit, ne sert pas a mieu connaitre les autres. Mais ne te méprend pas sur se que je suis en train de dire, je ne dit pas qu'il ne faut pas se connaitre soit même, je dis que cela n'est pas nécéssaire pour connaitre et comprendre les gens qui t'entoure.

Je n'ai jamais dit que tu ne fesais pas de social, bien au contraire, j'avais remarqué que tu en fesais bien avant. Mais faire du social, cela signifit-il que tu penses aux autres. Il y a pas mal de gens qui lorsqu'ils donnent une pièce a un pauvre SDF, ils se disent "tiens j'ai fais ma BA". Mais a quoi cela sert, ils ont fait du social et alors. J'ai bien lu ce que tu as mis sur ton séminaire et même si tu m'y invites, je n'y viendrais pas pour certaines raison simple, la première c'est que je suis déjà non violent au cotidien, la deuxième est que je n'aime pas ce genre de séminaire et la troisième est la distance et mon salaire étudiant m'empéchant de contribuer au petit soutien pécunié de 175€. Bon ok, je pourrais les donner mais j'ai d'autre chose à faire avec cet argent qu'un séminaire, je suis dsl.
Mais j'ai une autre question a te poser, qu'est-ce que tu vas dire dans ce séminaire et qui vas y aller ? Je vais te répondre, ce qui vas y être dis, c'est : "parlez plutôt que d'être violent" et les personnes qui vont y aller ne seront que des personnes qui seront d'accord avec cela car les autres ne serons pas prêt a payer pour entendre ce qu'il pense n'être que des conneries. Ainsi, je ne veux pas dire que cela ne va servir a rien, ce que je veux dire, c'est que selon moi ce n'est pas la bonne façon de faire.
T'es tu déjà retrouvé devant quelqu'un qui est prêt a te fouttre son poing dans ta tête plutôt que de parler parce que tu n'as pas la tête qu'il faut à son gout ? J'ai déjà été dans cette situation et je peux te dire qu'il ne vas jamais aller a ton séminaire.

Ai-je dis que l'égo était mauvais, relis ce que j'ai écris et tu véras que j'ai dit qu'il était considéré comme mauvais.

Je vois donc que tu n'as rien compris au raisonnement scientifique. Tu prends le scientifique pour quelqu'un incapable de réver, de réfléchir, un petit gars enfermé dans son laboratoire sans même savoir que le monde existe. Avant que le scientifique n'apparaisse, on pensait que les éclairs, c'était Zeus qui s'énervé, après on a découvert que c'était une différence de charge entre le ciel et la terre, mais cela veut-il dire que Zeus ne s'exprime pas grâce à cela ? Si oui, explique moi pourquoi lorsqu'il y a un orage, je me demande pourquoi Zeus est en colère.

Tu me dis que le savoir que je dégage de mes expériences, n'est pas du savoir. Alors explique moi, d'où te viens tout ce que tu sais. C'est bien de tes expériences ou de celle des autres. Ainsi on doit considéré que toi comme moi, nous ne savons rien ?

Comme je te l'ai expliquer, c'est ma vision de l'ame qui me fait dire que tu ne penses qu'à toi. L'ame à pour but de ne s'occuper que de toi même et de ne pas intéragir avec les autres. Je sais déjà ce que tu vas me dire, et l'amour dans tout ça, ça viens de l'ame, c'est pas une intéraction ? Je vais te l'expliquer comme a mon habitude, de façon simple. Imagine que tu aimes une personne, lorsque tu aimes, ce que tu veux, c'est avoir cette personne pour toi, ainsi tu penses a toi avant de penser a cette personne. Lorsque tu lui offres des fleurs, ce n'est pas pour qu'elle soit heureuse mais pour qu'elle reste tienne, tu penses encore a toi. Et lorsque comble de malheur, l'amour n'est pas réciproque alors tu vas tout faire pour qu'il le devienne, tu vas encore penser a toi.

Par contre, j'ai remarqué une chose, tu parles souvent de l'ame mais tu ne dis jamais ce que c'est pour toi. Peux-tu me le dire avec tes propres mot s'il te plait ?

Je ne t'es pas jugé dans mes propos, je n'ai fait qu'énoncé une théorie que j'ai fondé a partir de ce que tu m'avais dit avant. Si je t'avais jugé, je t'aurais dit que c'était mal ce que tu fesais, ce que je me refuse de faire pour la raison simple que ce n'est pas à moi de juger les gens.
Tu me demande, où est-ce que je ne pense qu'à moi, je vais te répondre que je ne pense qu'à moi du fait que je me fout totalement des gens et de ce qu'il vont devenir. Je ne fais que les conseiller, de donner mon avis et c'est à eu de faire un choix. Je n'étale pas un savoir basé sur mes lectures ni une connaissance quelquoncque, je ne dis que ce qui est important pour que ces personnes puissent continuer leur chemin sans moi et m'oublier. Mais maintenant que je me relis, je remarque que cela ne peut tout de même pas être considéré comme ne penser qu'à soit, car après tout, si je pensais qu'à moi, je ferais en sorte que ces personnes soit dépendente de moi, ce que je ne veux pas.

"Ce n'est pas tant la connaissance de la vérité
qui nous est nécessaire, c'est la découverte de la voie intérieure qui
nous permettra d'en faire l'expérience." Jung
Chacun fait ses choix, rien n'est nécessaire. Le plus important, c'est que l'on soit sure de ses choix.

A+
Hermite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyahe Heyaha
Mage de l'Esprit
avatar

Masculin
Nombre de messages : 991
Age : 34
Localisation : Contre un arbre ... une flèche d'Eros dans le coeur
Pratiques Occultes : Tarot,Astrologie,révélateur d'ombres,connexion avec les esprits, daimons, déverrouilleur des coeurs
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: L'Hermite : un homme perdu dans un monde qui ne le comprend pas   8th Septembre 2008, 02:05

Salut,

Citation :
Bon comme tu le vois, j'ai pris mon temps pour
te répondre, car tu as souhaité répondre avec de long texte et que je
ne te cacherais pas que, même si j'aime énormément lire, j'aime que les
gens aillent droit au but.

Merci !
Citation :

Bon commençons par regarder le fait
que tu dises que l'homme est l'enfant des dieux. Je t'inviterais donc a
relire également les mythologie et tu remarqueras que les dieux ont
créé l'homme mais qu'ils ne sont pas leurs enfant. Par exemple, si je
me rappel bien, dans la mythologie grecque, l'homme à été créé à partir
de glaise. Quel est le coté divin caché dans cela ? Je vais te le dire,
aucun. Ils nous ont créé comme nous créons des tours avec des légos, on
entasse des légos les uns sur les autres et à la fin, on est tout
content de ce que l'on a fait. Et pourtant, cette tours n'a rien de
l'humain qui l'a créé.

je ne détiens pas la vérité Smile je l'effleure Very Happy Si ce que tu écris ci-dessus à du sens pour toi, je respecte cela et ne chercherai pas à te changer d'avis.

Citation :
Comme je te l'ai déjà dis avant, ton
expérience n'est pas la seul que je prenne en compte et je rajouterais
même qu'elle n'est pas terminée, elle ne peut donc en aucun cas être
prise en compte (pour l'instant) dans mes expériences.

Seule la mort la clôt pour toi ?
Citation :

Mais sache que
si elle continue ainsi, alors je devrais changer ma théorie, c'est
tout. Ce n'est qu'une théorie parmi tant d'autre qui peuvent tout aussi
bien fonctionner.

oki Wink

Citation :
tu as de dire les choses sans les
expliquer réellement.
Oui je reconnais,je peux entretenir un certain mystère ... je vois ça aussi chez toi il me semble dans le fait que tu ne parles de ton intimité. Tu me parles de ton choix de t'isoler et je n'entends pas pour quoi.

Citation :
Je m'explique, tu me dis que pour toi le but du
monde n'est pas d'évoluer, mais tu ne nous explique en rien pourquoi ni
même ce que c'est pour toi, dans les phrases qui suivent.

Le but est le bonheur (cela passe par la régression, la progression, l'acceptation de l'enfant en soi, du vieillars en soi ...) et de pouvoir vivre ensemble.

Citation :
Comme tu l'as dit, c'est l'égo
qui nous balance dans le vide et la passion sur les rochers, mais
lequel des deux nous tue réellement ?

Mystère ...


Citation :
L'ame, l'ame et encore
l'ame. Je vais te dire ce qu'est pour moi l'ame. L'ame te permet de
savoir qui tu es, l'ame c'est toi et personne d'autre.

La psychologie analytique et empirique démontrent le contraire. Regarde les orientaux hindous : le moi est complètement effacé et ils sont contacts avec leurs âmes, avec le sacré. Comment expliques-tu présence et relation de l'âme et effacement du moi ?


Citation :
Certaine
personne aime a penser que se connaitre soit même, c'est mieu connaitre
les gens qui t'entoure. Mais comme tu me l'as déjà tant dis, toi, ce
n'est pas quelqu'un d'autre. Ainsi ce connaitre soit, ne sert pas a
mieu connaitre les autres. Mais ne te méprend pas sur se que je suis en
train de dire, je ne dit pas qu'il ne faut pas se connaitre soit même,
je dis que cela n'est pas nécéssaire pour connaitre et comprendre les
gens qui t'entoure.

Oui en partie. Nous avons un inconscient collectif d'où découle l'inconscient personnel. Le moi découle des 2. Je suis donc fils de l'inconscient. Me comprendre, c'est comprendre les autres et moi-même en partie (car il y a une part de mystère qui m'échappe). Le mental ne peut contrôler l'âme, l'inconscient, la vie et leurs mystères. J'ai donc besoin d'accepter qu'il y a des choses que mon mental ne peut pas comprendre. S'il comprend ça, il a tout compris ... !

Citation :
Je n'ai jamais dit que tu ne fesais pas de
social, bien au contraire, j'avais remarqué que tu en fesais bien
avant. Mais faire du social, cela signifit-il que tu penses aux autres.
Il y a pas mal de gens qui lorsqu'ils donnent une pièce a un pauvre
SDF, ils se disent "tiens j'ai fais ma BA

Le geste ne suffit pas en effet. Question d'intention !

Citation :
Mais a quoi cela sert, ils
ont fait du social et alors. J'ai bien lu ce que tu as mis sur ton
séminaire et même si tu m'y invites, je n'y viendrais pas pour
certaines raison simple, la première c'est que je suis déjà non violent
au cotidien, la deuxième est que je n'aime pas ce genre de séminaire et
la troisième est la distance et mon salaire étudiant m'empéchant de
contribuer au petit soutien pécunié de 175€. Bon ok, je pourrais les
donner mais j'ai d'autre chose à faire avec cet argent qu'un séminaire,
je suis dsl.

Ok Wink merci de donner le sens et d'avoir été ouvert !
Citation :

Mais j'ai une autre question a te poser, qu'est-ce
que tu vas dire dans ce séminaire et qui vas y aller ? Je vais te
répondre, ce qui vas y être dis, c'est : "parlez plutôt que d'être
violent" et les personnes qui vont y aller ne seront que des personnes
qui seront d'accord avec cela car les autres ne serons pas prêt a payer
pour entendre ce qu'il pense n'être que des conneries. Ainsi, je ne
veux pas dire que cela ne va servir a rien, ce que je veux dire, c'est
que selon moi ce n'est pas la bonne façon de faire.

Quelle est la bonne façon de faire selon toi ?

Citation :
T'es tu déjà
retrouvé devant quelqu'un qui est prêt a te fouttre son poing dans ta
tête plutôt que de parler parce que tu n'as pas la tête qu'il faut à
son gout ? J'ai déjà été dans cette situation et je peux te dire qu'il
ne vas jamais aller a ton séminaire.

Tout est possible !
Citation :

Ai-je dis que l'égo était mauvais, relis ce que j'ai écris et tu véras que j'ai dit qu'il était considéré comme mauvais.

J'ai bien compris.

Citation :
Je
vois donc que tu n'as rien compris au raisonnement scientifique. Tu
prends le scientifique pour quelqu'un incapable de réver, de réfléchir,
un petit gars enfermé dans son laboratoire sans même savoir que le
monde existe. Avant que le scientifique n'apparaisse, on pensait que
les éclairs, c'était Zeus qui s'énervé, après on a découvert que
c'était une différence de charge entre le ciel et la terre, mais cela
veut-il dire que Zeus ne s'exprime pas grâce à cela ? Si oui, explique
moi pourquoi lorsqu'il y a un orage, je me demande pourquoi Zeus est en
colère.

L'un n'exclut pas l'autre ! Je n'ai pas dit le contraire !

Citation :
Tu me dis que le savoir que je dégage de mes
expériences, n'est pas du savoir.

Je dis que c'est du savoir. Je dis que ce qui est acquis par les livres sont des connaissances mentales qui n'est pas le savoir acquis par l'expérience.

Citation :
Alors explique moi, d'où te viens
tout ce que tu sais.

Connaissances mentales et savoirs issus de l'expérience. Un mix des 2. Avant que connaissances mentales.

Citation :
C'est bien de tes expériences ou de celle des
autres. Ainsi on doit considéré que toi comme moi, nous ne savons rien
?

Je réponds pour moi, je ne sais pas pour toi : oui car cela laisse la porte ouverte à l'inconnu et laisser une place au mystère ... oui le mot revient aujourd'hui ... je reviens de l'Essonne où j'ai passé une journée dans la nature et la mystère a été là tout le temps dans sa puissance ... et il me porte ...



Citation :
Comme je te l'ai expliquer, c'est ma vision de l'ame qui me
fait dire que tu ne penses qu'à toi. L'ame à pour but de ne s'occuper
que de toi même et de ne pas intéragir avec les autres. Je sais déjà ce
que tu vas me dire, et l'amour dans tout ça, ça viens de l'ame, c'est
pas une intéraction ? Je vais te l'expliquer comme a mon habitude, de
façon simple. Imagine que tu aimes une personne, lorsque tu aimes, ce
que tu veux, c'est avoir cette personne pour toi

Mon égo, seul, désire la posséder. L'égo mis au service de l'âme veut vivre l'amour. Je ne suis pas dans la relation 1+1=1 (fusion/confusion) ni dans la 1+1=2 : conflictuel. Je suis dans la 1+1 =3 : elle est libre inconditionnellement et moi aussi. Elle n'est pas objet. Elle est sujet et ne m'appartient pas : je l'obligerai jamais à rester avec moi. Si elle vient que ça soit réfléchi, choisi en conscience et à partir du coeur. C'est ma demande que je lui fais. Je veux vivre l'amour avec elle et pour cela je lui donne et je n'entends (lapsus : n'attends) rien en retour : l'égo est nourri par l'âme. Il est possédé par elle. Elle le possède. Il n'a plus besoin de posséder à l'extérieur...
Tu crois qu'un chevalier irait au bout du monde, bravant le vent, le froid, la fatigue, pour retrouver sa princesse uniquement pour lui ? S'il veut, il a plein de femmes près de chez lui ... non, c'est elle parce qu'elle est unique et qu'elle n'est pas à chaque coin de rue... il aime son mystère qu'il y a dans ses yeux et qu'il ne voit nul part ailleurs ...
Tu pourras me sortir qu'il va là pour lui prouver qu'il l'aime et qu'il est preux. En même temps, je refuse de croire que tout s'explique par le narcissisme ! L'amour n'est pas narcissique. Ce n'est pas de l'amour. C'est de l'adoration narcissique où l'autre est moi et vice-versa. Reconnaître sa différence, ses choix et les accepter. L'inconditionnel, la reconnaissance de la différence et de l'unicité de l'autre ainsi que son mystère voilà la différence entre l'adoration narcissique et l'amour. Narcisse se noie dans le lac ... Pas Psyché parce qu'elle accepte Echo, Pan ... Quand j'aime l'âme qu'elle est et que je lui dis ce que je vois en elle, quand je lui en fais un Echo, l'âme ne suicide pas : elle aura été reconnue et accompagnée ... même si ce n'est pas réciproque, quelqu'un aura vu son âme et cela peut tout changer : elle sait que quelqu'un l'aura vue telle qu'elle est ... elle aura été reine ... et elle le reste ...


Citation :

, ainsi tu penses a toi
avant de penser a cette personne. Lorsque tu lui offres des fleurs, ce
n'est pas pour qu'elle soit heureuse mais pour qu'elle reste tienne, tu
penses encore a toi.

Le don a pour but le don si je donne à partir de l'âme. Je ne donne pas pour la posséder : je donne pour l'honorer.

Citation :
Et lorsque comble de malheur, l'amour n'est pas
réciproque alors tu vas tout faire pour qu'il le devienne, tu vas
encore penser a toi.

Pas nécessairement ... j'accepte son choix sans lutter ... 10 ans j'ai aimé une fille qui m'insultait, qui ne m'aimait pas réciproquement ... et cela n'a pas détruit l'amour. Rien ne peut le détruire. Je ne voyais que l'âme et j'acceptais tout. Aveugle ? Non, visionnaire ! Elle me mentait. Je le savais intuitivement... et cela ne changeait rien : avant de mentir à l'autre, je me mens à moi-même et les autres vont me mentir autour de moi par miroir. Avant d'être trahi, je me serai trahi/j'aurai trahi une partie de moi-même et les autres vont me le renvoyer par miroir.
Citation :

Par contre, j'ai remarqué une chose, tu
parles souvent de l'ame mais tu ne dis jamais ce que c'est pour toi.
Peux-tu me le dire avec tes propres mot s'il te plait ?

Je ne peux le faire qu'avec la poésie ... ce sont les mots qui coulent à travers moi :

Elle est là,
Simplement avec moi,
Patiente,
Aimante,
Je suis son héros,
Elle me donne,
Je reçois,
Je lui donne,
Elle reçoit,
Je lui suis inférieur,
Elle ouvre mon coeur,
Et aime mes rides,
Invisible présence,
Amoureuse du sens,
Elle est Mystère,
C'est une fille de la Lune,
Cousine de la Terre,
Elle s'appelle Anna,
Elle est ferveur,
Douceur,
Foi,
Elle est la Femme,
Intérieure et extérieure,
Apaisant les terreurs,
Voilà qui est l'âme !

Citation :
Je ne
t'es pas jugé dans mes propos, je n'ai fait qu'énoncé une théorie que
j'ai fondé a partir de ce que tu m'avais dit avant. Si je t'avais jugé,
je t'aurais dit que c'était mal ce que tu fesais, ce que je me refuse
de faire pour la raison simple que ce n'est pas à moi de juger les
gens.

ok Wink

Citation :
Tu me demande, où est-ce que je ne pense qu'à moi, je vais
te répondre que je ne pense qu'à moi du fait que je me fout totalement
des gens et de ce qu'il vont devenir. Je ne fais que les conseiller, de
donner mon avis et c'est à eu de faire un choix. Je n'étale pas un
savoir basé sur mes lectures ni une connaissance quelquoncque, je ne
dis que ce qui est important pour que ces personnes puissent continuer
leur chemin sans moi et m'oublier.

Tu considères que tu es mauvais ?

Citation :
Mais maintenant que je me relis, je
remarque que cela ne peut tout de même pas être considéré comme ne
penser qu'à soit, car après tout, si je pensais qu'à moi, je ferais en
sorte que ces personnes soit dépendente de moi, ce que je ne veux pas.

Pour toi, il y a dépendance OU indépendance ? Pour moi, il y a le 3ème terme qui les dépasser : l'interdépendance dans l'autonomie

Citation :
"Ce n'est pas tant la connaissance de la vérité
qui nous est nécessaire, c'est la découverte de la voie intérieure qui
nous permettra d'en faire l'expérience." Jung
Chacun fait ses choix, rien n'est nécessaire. Le plus important, c'est que l'on soit sure de ses choix.

Comment peux-tu être sûr à 100% ? Tout peut être contrôler ?

Je suis heureux de nos échanges. C'est une profondeur touchante ... merci !

Je ne suis pas reponsable de l'amour que j'ai. Je ne suis pas reponsable du transfert qui fait. A travers l'autre, c'est l'âme que j'aime et Elle est un Autre :

(...)

Ceci dit, je pense que ce qu'on nomme le transfert en jargon
psychanalytique est en fait un phénomène tout à fait naturel qui
intervient aussi bien dans l'amour (coup de foudre!) que dans l'amitié,
et même dans les relations professionnelles (le patron mauvais ou bon
père!). Il est en effet impossible, je pense, d'entrer en relation avec
une autre personne sans projeter sur elle une image qui vient de
l'inconscient, et ce qui fait, évidemment, que nous distinguons cette
personne des autres. La différence, c'est que le propre de l'attitude
analytique consiste à situer cette projection naturelle dans l'espace
symbolique – le théâtre symbolique, comme disait Heinrich Karl Fierz –,
de la considérer donc métaphoriquement et non littéralement. Disons que
le patient est convaincu qu'il aime son analyste, alors qu'en fait - si
tout va bien - il se met à aimer sa propre âme à travers son analyste.
Si l'analyste se trompe d'objet à ce moment – s'il se croit aimé pour
lui-même – la porte est ouverte à toutes les aberrations, érotiques
notamment, et dont l'inflation n'est pas la moindre (se prendre pour le
sauveur, le grand guérisseur, etc.). Ce n'est pas la dimension érotique
(amoureuse) qui se constelle tant de fois dans la relation
transférentielle qui est nocive en soi, mais le fait, comme l'a
pertinemment fait remarquer James Hillman, que l'analyste la
littéralise et donc, régulièrement, succombe, passe à l'acte, comme on
dit dans notre jargon. (...)

http://www.emiliedanchin.be/transfert/transfert_pintetexte.html

Bien à toi,

Alex
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyrock.com/
Heyahe Heyaha
Mage de l'Esprit
avatar

Masculin
Nombre de messages : 991
Age : 34
Localisation : Contre un arbre ... une flèche d'Eros dans le coeur
Pratiques Occultes : Tarot,Astrologie,révélateur d'ombres,connexion avec les esprits, daimons, déverrouilleur des coeurs
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: L'Hermite : un homme perdu dans un monde qui ne le comprend pas   10th Septembre 2008, 02:15

Salut,

La réflexion du jour : des choses dans la vie sont là et je ne peux rien y faire : la maladie, la mort, la vie, l'amour, ... Tout cela contient un mystère et chercher à le percer permet d'effleurer par le mental une part de la vérité. Le souci n'est pas la mort, l'âme, l'amour, la vie, etc ... c'est la façon dont je suis en relation avec elles. La façon dont je parle de l'âme ne parle pas de l'âme car qui suis-je pour définir le mystère ? Ainsi la façon dont je parle de quelque chose renseigne sur ma relation à elle et non de elle. Quand tu dis tout ce que tu dis sur l'âme, à mon sens, tu parles plus de ta relation à l'âme que de l'âme elle-même. Idem pour moi.

Qu'en penses-tu ?

Bien à toi,

Alex

_________________
Un parmi les autres, porté par l'âme du monde, je vis dans la grâce d'être vivant jusque dans la mort pour renaître et vivre à travers elle pleinement mon destin en osant sentir la puissance de ma lumière, en osant regarder la noirceur de mon ombre et dans cette unité communier avec la gloire de l'âme qui m'a choisi en l'honorant, la bénissant d'être qui elle est

"Les dieux se rient de nos théories" C.Singer

Faire que le rêve devienne la vie et l'idéal s'incarne, se matérialise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyrock.com/
Hermite
Curieux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 34
Age : 30
Localisation : Marche dans un monde qu'il préfère ne pas voir
Pratiques Occultes : Blanc, énergétique et Divination
Date d'inscription : 15/08/2008

MessageSujet: Re: L'Hermite : un homme perdu dans un monde qui ne le comprend pas   11th Septembre 2008, 23:48

Premièrement, sache que je n'accepte aucun remerciement quel qu'ils soit, ainsi tu n'as pas a me remercier. Surtout que je n'ai jamais rien fait qui mérite des remerciements.

La clôture de ton expérience n'est pas ta mort. C'est lorsque tu arrêteras de vivre avec passion. C'est ça la fin de ton expérience. Elle ne sera fini qu'à ce moment là, car on ne peut faire le bilan d'une expérience que lorsque l'on a la fin de l'expérience.

En ce qui concerne le mystère qui m'entoure, tu remarqueras que je ne parles pas de moi. Pourquoi ??? Parce que je n'ai aucune importance et que mes choix, reste mes choix. L'Hermite préfère rester dans l'ombre car la lumière éclairerais tout ce qui ne lui ai pas nécessaire.
Et puis, après tout, qu'est-ce que tu en as a faire de mon intimité et de mes choix ?

Le but est le bonheur, mais que fais-tu de ses personnes qui n'en veulent pas de ce bonheur ? L'Homme se complait a vivre malheureux, si bien que lorsque certaines personnes sont heureuse alors elle feront tout pour redevenir malheureuses. Non pas qu'elles aiment ça, bien sure que non. C'est juste que cela leurs est nécéssaire pour pouvoir exister.

En ce qui concerne l'âme, je t'ai expliqué ma façon de voir l'âme, c'est ma façon de la voir. Je n'ai pas la même vision de l'âme que les hindous, selon moi, ils ne sont pas au contacts de leurs âmes, mais d'un savant mélange entre leurs esprits et leurs âmes. D'ailleurs lorsque l'on médite, ce n'est pas l'âme que l'on voit, mais l'esprit. En effet, on te dit de ne plus penser a rien lors d'une méditation, pour pouvoir voir ce qui est caché derrière tes penser et c'est l'esprit. Comment pourrait-on atteindre l'âme de cette façon, comme tu l'as dit, elle fait partie de toi, elle ne se cache pas.
Lorsque certaines personnes disent entrainer leurs esprit, pour moi, c'est leurs ames qu'ils font travailler et quand ils disent faire travailler leurs ames, alors pour moi c'est leurs esprit.

Je viens juste de voir une chose qui nous différencie. Tu pars du concept que le mental ne peut pas tout comprendre, alors que pour moi, il le peut. Il faut juste lui en donné la possibilité. Je ne dis pas qu'il faut tout comprendre, au contraire, il y a certaines choses qui doivent rester dans l'ignorance, cela pour garder une ame d'enfant.

Selon moi, la bonne fàçon de faire, c'est de parler avec les gens, sans même qu'ils ne te connaissent. Et les aider en leur parlant et les laisser faire un choix par eux même pour qu'ils t'oublient ensuite et pense ne jamais t'avoir croisé. Il faudrait que chaques personnes réfléchissent soit même et pas dans un groupe. Mais bon, il n'y a pas réellement de bonnes façon de faire en faite !

Si je considère que je suis mauvais. Pourquoi est-ce que le serais-je et pourquoi ne le serais-je pas.
Je te dirais que je suis humain et que l'humain en lui même est mauvais. Ainsi, je suis mauvais, tu es mauvais, nous sommes tous mauvais.

L'interdépendance dans l'autonomie..... Mais dans quel monde tu vis. On est tous dépendant de quelquechose ou quelqu'un. L'interdépendance dans l'autonomie, cela n'existe tout simplement pas, car l'homme n'est pas fait pour. Nous ne sommes pas des fourmis ou des thermites, l'homme est fait pour vivre seul, il est asocial.

On peut parfaitement être sure de ses choix et cela t'oblige a accepter les concéquences de tes actes. C'est cela qui est important.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hermite
Curieux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 34
Age : 30
Localisation : Marche dans un monde qu'il préfère ne pas voir
Pratiques Occultes : Blanc, énergétique et Divination
Date d'inscription : 15/08/2008

MessageSujet: Re: L'Hermite : un homme perdu dans un monde qui ne le comprend pas   11th Septembre 2008, 23:56

Je ne te renseigne pas de ma relation avec l'âme. Cette relation ne te concerne pas. Par contre, je te parle de la façon dont je vois l'âme. Je ne suis personne pour dire ce qu'est la vérité, d'ailleurs je ne cherche pas à la connaitre. Je ne fonde que des théories que je rejette ou accepte, mais je n'en considère aucune comme vrai.

Je ne m'abaisserais pas a parler de ma relation avec l'âme qui ne regarde que moi.

A+
Hermite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyahe Heyaha
Mage de l'Esprit
avatar

Masculin
Nombre de messages : 991
Age : 34
Localisation : Contre un arbre ... une flèche d'Eros dans le coeur
Pratiques Occultes : Tarot,Astrologie,révélateur d'ombres,connexion avec les esprits, daimons, déverrouilleur des coeurs
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: L'Hermite : un homme perdu dans un monde qui ne le comprend pas   12th Septembre 2008, 00:23

Bonsoir,

Je suis très content d'échanger avec toi. J'appose ta vision à côté de la mienne et ça frictionne et ce qui en sort est de l'ordre de l'or.

Citation :
Premièrement, sache que je n'accepte aucun
remerciement quel qu'ils soit, ainsi tu n'as pas a me remercier.
Surtout que je n'ai jamais rien fait qui mérite des remerciements.

Mon remerciement est gratuit. Tu es libre de refuser. Je suis libre de donner.

Citation :
La
clôture de ton expérience n'est pas ta mort. C'est lorsque tu arrêteras
de vivre avec passion. C'est ça la fin de ton expérience. Elle ne sera
fini qu'à ce moment là, car on ne peut faire le bilan d'une expérience
que lorsque l'on a la fin de l'expérience.

La passion s'arrêter ? Euh elle a toujours été là et rien ne pourra l'arrêter XD

Citation :
En ce qui concerne
le mystère qui m'entoure, tu remarqueras que je ne parles pas de moi.
Pourquoi ??? Parce que je n'ai aucune importance

C'est ta vision, j'en ai une autre. En restant dans l'ombre, tu contribues à ce que la lumière rayonne ... le monde serait complètement différent sans toi ... effet papillon ... il serait un peu plus froid ...

Citation :
et que mes choix,
reste mes choix. L'Hermite préfère rester dans l'ombre car la lumière
éclairerais tout ce qui ne lui ai pas nécessaire.
Et puis, après tout, qu'est-ce que tu en as a faire de mon intimité et de mes choix ?

Parce que j'ai à apprendre de toi d'une certaine façon.

Citation :
Le
but est le bonheur, mais que fais-tu de ses personnes qui n'en veulent
pas de ce bonheur ?

C'est quoi le bonheur pour toi ?
Pour moi, c'est être accepter ce qui est et être avec ce qui est. Être heureux, ce n'est donc pas nécessairement confortable... Je peux être heureux et pleurer, être heureux et être pauvre, sans sous ...

Citation :
L'Homme se complait a vivre malheureux,

Ca c'est dans l'inconscient collectif européen ... Souffrir pour exister...c'est christique à mort ...

Citation :
si bien que
lorsque certaines personnes sont heureuse alors elle feront tout pour
redevenir malheureuses.

Oui parce qu'elles existent en souffrant ... comme d'autres existent en s'opposant et c'est pas tout : c'est rempli de bénéfs d'être malheureuses : j'ai de l'attention, je suis intégré, je suis en paix :personne me dérange, ...

Citation :
Non pas qu'elles aiment ça, bien sure que non.
C'est juste que cela leurs est nécéssaire pour pouvoir exister.

A mon sens y a les 2 : la souffrance est le moyen pour exister alors qu'il est possible d'exister AVEC la souffrance ...
Citation :

En
ce qui concerne l'âme, je t'ai expliqué ma façon de voir l'âme, c'est
ma façon de la voir. Je n'ai pas la même vision de l'âme que les
hindous, selon moi, ils ne sont pas au contacts de leurs âmes, mais
d'un savant mélange entre leurs esprits et leurs âmes. D'ailleurs
lorsque l'on médite, ce n'est pas l'âme que l'on voit, mais l'esprit.

Oui en même temps pas d'esprit sans âme et d'âme sans esprit... Pas de Logos sans Eros ... Pas de spiritualité sans amour et vice-versa ... le caducée d'Hermès voilà à quoi cela me fait penser ...
Citation :

En effet, on te dit de ne plus penser a rien lors d'une méditation,
pour pouvoir voir ce qui est caché derrière tes penser et c'est
l'esprit.

Je te rejoins ...
L'âme elle passe par le ressenti corporel.

Citation :
Comment pourrait-on atteindre l'âme de cette façon, comme tu
l'as dit, elle fait partie de toi, elle ne se cache pas.

Chacun se connecte à elle différemment ... j'en ai un, il a en un différent et c'est ok ainsi ...

Citation :
Lorsque
certaines personnes disent entrainer leurs esprit, pour moi, c'est
leurs ames qu'ils font travailler et quand ils disent faire travailler
leurs ames, alors pour moi c'est leurs esprit.

A mon sens, c'est les 2 car ils sont reliés ... puis-je donner uniquement la face pile d'un euro ? Non ! Ce sont les 2 à la fois ... le forgeron se forge tout autant que la pièce de fer idem pour l'alchimiste ... en touchant à l'esprit, je touche à l'âme ...

Citation :
Je viens juste
de voir une chose qui nous différencie. Tu pars du concept que le
mental ne peut pas tout comprendre, alors que pour moi, il le peut. Il
faut juste lui en donné la possibilité. Je ne dis pas qu'il faut tout
comprendre, au contraire, il y a certaines choses qui doivent rester
dans l'ignorance, cela pour garder une ame d'enfant.

Tout comprendre = vouloir tout expliquer pour pouvoir tout contrôler. A mon sens, je comprends tout que si j'accepte l'incompréhensible ... Pas de connaissance sans acceptation du fait que j'ignore ...
Oui garder une âme d'enfant ... ou alors comprendre en se protégeant pour ne pas s'identifier.

Citation :
Selon
moi, la bonne fàçon de faire, c'est de parler avec les gens, sans même
qu'ils ne te connaissent. Et les aider en leur parlant et les laisser
faire un choix par eux même pour qu'ils t'oublient ensuite et pense ne
jamais t'avoir croisé. Il faudrait que chaques personnes réfléchissent
soit même et pas dans un groupe.

Ca rejoint ce que Coelho dit : laisser l'ange parler à travers soi pour que les gens entendent le leur sur les lèvres de la bouche ...

Citation :
Mais bon, il n'y a pas réellement de
bonnes façon de faire en faite !

Je dirais qu'il n'y a pas de façon parfaite.

Citation :
Si je considère que je suis mauvais. Pourquoi est-ce que le serais-je et pourquoi ne le serais-je pas.
Je
te dirais que je suis humain et que l'humain en lui même est mauvais.
Ainsi, je suis mauvais, tu es mauvais, nous sommes tous mauvais.

Le problème n'est pas le mal, c'est la façon dont je le gère ...
Citation :

L'interdépendance
dans l'autonomie..... Mais dans quel monde tu vis. On est tous
dépendant de quelquechose ou quelqu'un.

Tu dis exactement la même chose que moi mais différemment XD
Inter : entre nous. Dépendance. Nous dépendants des uns et des autres.

Citation :
L'interdépendance dans
l'autonomie, cela n'existe tout simplement pas, car l'homme n'est pas
fait pour. Nous ne sommes pas des fourmis ou des thermites, l'homme est
fait pour vivre seul, il est asocial.

Il est toujours en lui même ça oui. En même temps, il n'est pas isolé. S'il vit seul, il est indépendant ? Si oui, cela n'est pas en lien avec la phrase dépendante (lapsus hihi : précédent) où tu dis que nous sommes dépendants. T'en penses quoi ?

Citation :
On peut parfaitement
être sure de ses choix et cela t'oblige a accepter les concéquences de
tes actes.

Oui être libre c'est renoncer et accepter les conséquences agréables ou non de ses choix (hé oui être heureux c'est aussi cela).
Citation :

Je ne te renseigne pas de ma relation avec
l'âme.

D'accord. J'ai bien vu cela.

Citation :
Cette relation ne te concerne pas.

En effet et libre à toi d'en parler ou non.

Citation :
Par contre, je te parle de la
façon dont je vois l'âme.

Merci !

Citation :
Je ne suis personne pour dire ce qu'est la
vérité, d'ailleurs je ne cherche pas à la connaitre. Je ne fonde que
des théories que je rejette ou accepte, mais je n'en considère aucune
comme vrai.
e
merci de cette ouverture, d'être en recherche et en chemin.

Citation :
Je ne m'abaisserais pas a parler de ma relation avec l'âme qui ne regarde que moi.

Je m'abaisse devant toi et t'honore de respecter ce qui est juste pour toi. Je me sens inspiré par ce respect que tu lui donnes, que tu te donnes.

Bien à toi,

Alex

_________________
Un parmi les autres, porté par l'âme du monde, je vis dans la grâce d'être vivant jusque dans la mort pour renaître et vivre à travers elle pleinement mon destin en osant sentir la puissance de ma lumière, en osant regarder la noirceur de mon ombre et dans cette unité communier avec la gloire de l'âme qui m'a choisi en l'honorant, la bénissant d'être qui elle est

"Les dieux se rient de nos théories" C.Singer

Faire que le rêve devienne la vie et l'idéal s'incarne, se matérialise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clidre.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Hermite : un homme perdu dans un monde qui ne le comprend pas   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Hermite : un homme perdu dans un monde qui ne le comprend pas
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Par un seul homme le péché est entré dans le monde et par le péché la mort.
» La pénétration du christianisme dans le monde celtique
» misere dans le monde
» La vie consacrée, signe prophétique dans notre monde
» Les émeutes dans le monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Salle des Présentations-
Sauter vers: